Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/04/2017

La Vierge du Chancelier Rolin de retour à Namur

musique20 ans qu'on attendait que Sarah, Laurent, Pierre et les autres remontent sur scène.

On ne fut pas déçu ce samedi 22 avril à Namur lors du Saint-Louis Festival. Devant un public de fans, la Vierge nous a offert du pur bonheur pendant une heure.

Mais la fausse note est arrivée : le concert fut écourté par une coupure de courant volontaire pour que l'échevine de la culture de Namur puisse remettre les prix du concours jeunes talents à une heure bien précise.

Nous ne saluons pas ici les organisateurs qui ont vraiment manqué de respect.


Le retour de La Vierge du Chancelier Rolin, au... par sudpressemusiquemusiquemusique

musique

13:04 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : musique

04/01/2017

Bourdon hors de Street View de Google Maps

Pour des raisons de sécurité, pensons-nous, il n'est plus possible de voir la Grand'Rue de Bourdon sur Street View. Est-ce la Défense qui a interdit les images pour préserver la sécurité du Camp Roi Albert de Marche-en-Famenne ? La Chaussée de Liège en sortant de cette même ville est aussi "laissée en blanc" sur la carte.

https://www.google.be/maps/@50.2642354,5.3679401,11417m/d...

Nous comprenons tout à fait cette démarche mais une question se pose : pourquoi alors ne pas avoir flouté sur Google Earth l'entièreté du camp ? Un oubli peut-être ? En tout cas , ce n'est pas logique...

 

12:16 Publié dans Belgique, Divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bourdon

27/08/2016

Wim Delvoye au Mudam à Luxembourg

exposition, Wim Delvoye

exposition, Wim Delvoye

exposition, Wim Delvoye

exposition, Wim Delvoye

exposition, Wim Delvoye

exposition, Wim Delvoye

exposition, Wim Delvoye

exposition, Wim Delvoye

exposition, Wim Delvoye

exposition, Wim Delvoye

exposition, Wim Delvoye

exposition, Wim Delvoye

20:18 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : exposition, wim delvoye

02/08/2016

David Gilmour en concert à Tirlemont les 27 et 28 juillet 2016

david gilmour, pink floyd, concert

david gilmour, pink floyd, concert

david gilmour, pink floyd, concert

david gilmour, pink floyd, concert

david gilmour, pink floyd, concert

david gilmour, pink floyd, concert

david gilmour, pink floyd, concert

david gilmour, pink floyd, concert

david gilmour, pink floyd, concert

david gilmour, pink floyd, concert

david gilmour, pink floyd, concert

27/04/2016

Le retour de James Thierrée à Namur en septembre 2016

James Thierrée sera de retour à Namur au Théâtre royal du 21 septembre au 2 octobre 2016 pour son spectacle "La grenouille avait raison".

http://www.compagnieduhanneton.com/FR/spectacle/la-grenou...

james thiérrée

james thiérrée

Photos de Hughes Anhes.

 

Critique tirée de :

http://www.letemps.ch/culture/2016/04/07/elegie-animale-j...

par Alexandre Demidoff

L’élégie animale de James Thierrée ensorcelle au Théâtre de Carouge

Avec «La Grenouille avait raison», le petit-fils de Charlie Chaplin signe une échappée aussi mélancolique que personnelle, servie par des interprètes magnifiques.

Un jour, James Thierrée a dit que sa foi s’est logée dans ses rotules. Et que ses idées se «promènent dans les cintres à contrepoids du plateau.» Le petit-fils de Charlie Chaplin voulait signifier par là qu’il n’y a pas d’imagination sans muscles pour la magnifier, pas d’affabulation sans ficelles et poulies. De cette conviction résulte, depuis une fantastiqueSymphonie du hanneton en 1998, des broderies voltigeuses, souvent somnambuliques, hauturières, c’est-à-dire faites pour le grand vague, des pièces en somme qui s’infiltrent en papillons dans la mémoire. C’est ce qui se produit au Théâtre de Carouge avec La Grenouille avait raison, sa nouvelle création encore verte le soir de la première, en panne de ressorts même par moments. N’empêche que la matière est là, traversée par un courant de mélancolie et de folie bohème qui est la signature de l’artiste au théâtre comme au cinéma – il est marquant en clown torturé aux côtés d’Omar Sy dans Chocolat.

L’extase, vingt mille lieues sous les mers.

Au seuil des fantasmagories de James Thierrée, il y a toujours un ravissement. Un «oh» qui vous redresse sur votre siège, vous projette dans la fiction. C’est un sortilège de famille, un capital poétique. Ses parents, Victoria Chaplin et Jean-Baptiste Thierrée promènent depuis un demi-siècle leur Cirque Bonjour, puis Cirque Invisible, en disciples de Lewis Caroll. Sa soeur Aurélia traverse les airs elle aussi, dans Murmures des murs par exemple, au Théâtre de Carouge déjà au mois de décembre 2012. Le rideau rouge s’ouvre donc à l’instant. Et vous dites «oh».

C’est vingt mille lieues sous les mers. Ou un tableau organique de Max Ernst, ce surréaliste qui chérit les plantes carnivores, les mandragores vénéneuses. Sur une conque, un Peter Pan guette comme un oiseau marabouté, captif d’un bas-fond. C’est James Thierrée, allure volatile et altière. A main gauche, un piano fantôme sur lequel tombent en tentacules les bras d’une musicienne somnolente, la magnétique Valérie Doucet. Pas loin, un poste de télévision miniature sur lequel s’affairera, comme devant une boîte démoniaque, un petit mage dégrisé (Yann Nédélec). Sur ce trio plane une créature formidable, hugolienne, un poulpe peut-être, une araignée des mers qui les surplombe de toutes ses pattes en forme de nénuphar. Là-haut, loge une naïade nargueuse dont la chevelure est un poème – l’énigmatique et acrobatique Thi Mai Nguyen.

Une verve burlesque, mais des eaux infernales.

De quoi parle James Thierrée? D’une malédiction dont serait victime une fratrie. Une voix off le souffle. Mais aussi de rêveurs qui chercheraient la sortie d’un mauvais songe. Mais encore des angoisses qui vous empoissent. Plus grave que La Symphonie du hanneton au Théâtre de Vidy au début des années 2000, plus déchiré qu’Au revoir parapluie à Vidy aussi en 2007, La Grenouille avait raison fait écho à nos naufrages. Alors, certes, il y a ces vertiges de fête foraine, quand James Thierrée s’agrippe à une échelle géante, qu’il se met à tourner sur ce mât d’infortune; ou quand Yann Nédélec arrache un bras (mais oui), puis sa chevelure à Valérie Doucet, belle endormie sur son clavier. Ou encore quand James se frotte à un rôdeur orgueilleux (Samuel Dutertre), l’embrasse de toutes ses forces et lui dérobe le manteau qu’il portait. Verve burlesque.

Mais l’eau du conte est parfois infernale. L’artiste met des gestes sur la fureur des jours. Dans ces bas-fonds, on ne cesse de se désaccorder en musique, avec l’aide de Mozart, de Schumann, d’Otis Reding, ce prince de la soul encore, de la somptueuse Mariama surtout, cette chanteuse à la cape envoûteuse qui dit que «guérir les corps ressemble à la musique.» Voyez comme James et Valérie Doucet s’égratignent. Il la harponne, elle lui glisse des pattes; il la rattrape, elle s’enroule autour de lui comme une tentatrice d’Egon Schiele. Ils ne forment bientôt plus qu’un corps torsadé et grimaçant. Ces noeuds se font et se défont à toute vitesse, comme si rien ne pouvait sauver d’un désastre prémédité. La Grenouille avait raison est un marais infesté. Une machine s’avance à présent: un robot au bras chirurgical et méchant qui frappe un ciel de métal. Puis c’est un poisson blanc ventripotent et hilare échappé des doigts fantasques de Victoria Chaplin que James a toujours vu fabriquer des animaux fantastiques.

Une symphonie d’engrenage.

Dans la revue Egoïste (Numéro 16, tome 2), l’artiste racontait en 2011 qu’un spectacle est «une symphonie d’engrenage». Une affaire de flexion, de torsion, de vases communicants, de largage, de filage etc. Il confiait aussi aimer se jeter à corps perdu dans les «mécaniques serrurières», dans la hâte de les découvrir toutes. A Carouge, certaines serrures résistent encore. Mais c’est ainsi que grandissent les châteaux hantés. Il y a quelques années, il invitait à la cavale dans La Veillée des abysses. Le sortilège de La Grenouille pourrait se résumer ainsi: elle fait de chacun un veilleur d’abysses.

La Grenouille avait raison, Théâtre de Carouge (GE), jusqu’au 8 mai; loc. 022/343 43 43; www.tcag.ch

 

13:14 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : james thiérrée

09/04/2016

Quatre Bras de Lignières : carte postale

carte postale, Roy, Lignières

Editeur : Huberty Gustin, agent de la Sté Lister.

06/01/2016

Lignières : cartes postales

3 cartes postales du village de Lignières (ancienne commune de Roy, actuellement faisant partie de la commune de Marche-en-Famenne).

carte postale, lignières

Photo prise vers 1938 ?

carte postale, lignières

L'abbé Edouard Guissard posant devant les ruines de l'école de Lignières. Il fut curé dans ce village du 15 juillet 1913 jusqu'à son décès survenu le 15 mai 1934. Cette photo daterait-elle de la première guerre mondiale ? Pourrait-on nous renseigner ?

carte postale, lignières

03/11/2015

Roy : anciennes photographies

roy, photographie

roy,photographie

roy,photographie

roy,photographie

Lot de photographies anciennes (années 30 probablement) concernant l'ancienne commune de Roy (Marche-en-Famenne) trouvées en Bretagne. Ce sont des photos de très bonne qualité (13 x 18 cm).

La première représente une Royenne posant devant le puits qui se trouve actuellement en face du n° 24 de la rue de Sorion.

La seconde nous montre deux personnes prêtes à cuire le pain dans un four à pain rural. Nous n'avons pas pu identifier ces deux dames (la dame âgée pourrait être la même qui pose devant le puits) ni l'endroit où se trouvait ce four. Si certains lecteurs reconnaissent ce lieu, qu'ils n'hésitent pas à laisser un commentaire. Nous vous en serions très reconnaissant.

La troisième photo représente la maison du garde-forestier qui a été abattue pendant la seconde guerre mondiale. Elle se trouvait le long de la "Chaussée romaine" juste après le petit pont (quatrième photo) qui enjambe la Hédrée. Ce pont a été aussi détruit pendant la guerre 40-45.

21/10/2015

Jean-Luc Moerman au 186, avenue Louise

jean-luc moerman

jean-luc moerman

jean-luc moerman

jean-luc moerman

jean-luc moerman

jean-luc moerman

jean-luc moerman

jean-luc moerman

jean-luc moerman

jean-luc moerman

jean-luc moerman

jean-luc moerman

13:22 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jean-luc moerman

26/09/2015

David Gilmour au Royal Albert Hall de Londres le 24 septembre 2015

david gilmour,londres,royal albert hall

david gilmour,londres,royal albert hall

david gilmour,londres,royal albert hall

DSCN0538.JPG

david gilmour,londres,royal albert hall

david gilmour,londres,royal albert hall

 

david gilmour,londres,royal albert hall

david gilmour,londres,royal albert hall

 

david gilmour,londres,royal albert hall

 

david gilmour,londres,royal albert hall

 

12/06/2015

Vivre ici à Bourdon et Marenne : 2ème épisode

14/18 en photos au Château Jadot

Marche-en-Famenne qui se penche sur son histoire durant la Grande Guerre : « 1914-1918 : Période noire, chambre noire ». L'exposition est proposée par le Musée de la Famenne. Elle se base sur une série de photographies réalisées par un habitant de l'époque, Léon Peret. A voir jusqu'au 28 juin au Château Jadot.

Cette photo a été prise par Léon Peret devant la gare de Bourdon - Marenne.

http://www.tvlux.be/video/1418-en-photos-au-chateau-jadot_19145.html

http://www.vivreici.be/commune/6900/article/detail_14-18-en-photos-au-chateau-jadot?id=34664

15:39 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bourdon, marenne

22/04/2015

Vivre ici à Bourdon et Marenne : 1er épisode

Internet est devenu pour beaucoup la source essentielle d’information, y compris sur le terrain local. Il manquait en Wallonie et à Bruxelles un portail d’informations et de services qui permette aux internautes de prendre connaissance, en quelques clics, de ce qui se passe tout près de chez eux.

Vivre ici est un site internet inédit en Fédération Wallonie-Bruxelles, un nouveau venu dans le monde des médias. Il s'agit d'un portail d’informations qui rassemble en un seul lieu et à l’échelle des communes des informations utiles aux citoyens, de l’actualité au sens traditionnel du terme, mais aussi des infos pratiques et des infos de services. C’est la première fois qu’une collaboration de si grande envergure unit la RTBF et les télévisions locales.

Comment ça marche?

Tout simplement en tapant le code postal ou le nom de sa commune, l’internaute, quel que soit son profil, ses centres d’intérêts, sa catégorie d’âge, sa formation, ou son environnement, peut être informé de ce qui déroule près de chez lui. C’est à partir du nom de sa commune, de son village ou de son code postal que l’internaute peut naviguer facilement et trouver l’information qui le concerne.
Il y a en Wallonie et à Bruxelles , 262 + 19 communes et donc 281 pages différentes sur le site.

 http://www.vivreici.be/

 Vivre ici à Bourdon et Marenne : 1er épisode

Nous commencerons par la présentation de notre charmante Miss Luxembourg, Pauline Detroz, du marché de printemps à l’école de Bourdon et enfin par un reportage sur la première étoile obtenue par le restaurant « Les Pieds dans le plat » à Marenne.

 http://www.vivreici.be/commune/6990/article/detail_paulin...

 http://www.vivreici.be/commune/6990/article/detail_miss-l...

 http://www.vivreici.be/commune/6990/article/detail_marche...

 http://www.vivreici.be/commune/6990/article/detail_marenn...

bourdon,marenne

Les actualités des villages de Bourdon, Marenne et Menil-Favay seront fréquemment mises à jour.

10:43 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bourdon, marenne

18/02/2015

Tindersticks à la Philharmonie de Paris

DSCN0364.JPG

IMG_2073.JPG

 

DSCN0384.JPG

IMG_2051.JPG

DSCN0357.JPG

 

DSCN0369.JPG

 

DSCN0370.JPG

DSCN0361.JPG

20:24 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : tindersticks, concert

28/01/2015

Cartes postales de Marenne (Hotton)

483_001.jpg

528_001.jpg

Cherche carte postale : Grune - arrêt du tram

image001.jpg

Je recherche et achète à bon prix cette carte postale représentant l'arrêt du tram à Wamme ou Grune (ancienne commune de Roy). Merci d'avance.