Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/12/2008

Ziquemu 2008 pour cages à miel

Il est temps de dresser la liste de nos albums préférés sortis en 2008.

portishead_third2.jpgCôté français, nous en retiendrons trois : les excellents Bleu Pétrole d' Alain Bashung qui aura donné 5 concerts en Belgique cette année, No Sport de Rodolphe Burger et Manitoba ne répond plus de Manset.

Côté anglo-saxon, nous avons beaucoup aimé The Hungry Saw de Tindersticks, Third de Portishead, Dear Science de TV on the Radio et le Live in Gdanks (CD et DVD) de David Gilmour filmé en août 2006 et, probablement, le dernier enregistrement du claviériste Rick Wright, disparu en septembre 2008.

Nous avons assisté à Bruxelles à trois concerts de très grande qualité. En mai, au Cirque Royal, Tindersticks nous a donné un de leur meilleur concert (nous avons vu le groupe une petite dizaine de fois); en juillet, le cultissime Berlin de Lou Reed fit trembler le Bozar (le film de Schnabel n'est malheureusement pas à la hauteur); et, en octobre, à Forest National, le concert de Leonard Cohen fut tout simplement magistral, inoubliable, éblouissant... Un DVD de la tournée devrait sortir au printemps 2009.

2008, définitivement, une grande année musicale.

08:41 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, rock, concert

21/12/2008

La guerre 1940-1945 vécue par 20 femmes

Les 23e Annales (2008) du Cercle historique de Marche-en-Famenne, Hotton et Rendeux viennent de sortir de presse. Celles-ci sont consacrées en grande partie à la guerre 1940-1945 vécue par vingt femmes de La Roche, Rendeux, Hotton et Durbuy.Numériser0001.jpg

L'entité de Marche n'est pas oubliée. On nous parle d'un aviateur australien parachuté à Hargimont en 1945 et de la vie quotidienne marchoise au XVIe siècle d'après la Haute cour de justice de Saint-Hubert.

On retrouve aussi les rubriques habituelles "Marche de cent en cent" et "Nous avons lu pour vous".

20/12/2008

Ravik Boutik : la récup, c'est tendance

 Ravik Boutik ouvrira début 2009 ses portes, au n° 8 du boulevard d’Herbatte à Namur dans l’ancien entrepôt des douanes (700 m2). Ravik Boutik entend valoriser les milliers d’objets récupérés dans les encombrants par la Ressourcerie namuroise; objets qui seront remis en état et pour certains, au goût du jour, pour être ensuite revendus. ravik.jpg

Plus qu’un magasin de seconde main, Ravik Boutik se présente comme un concept store qui abritera, en plus de la boutique, un espace de création tendance (Ravik Redesign) où seront présentés les objets les plus surprenants relookés, customisés ou détournés par une équipe de designers. Après l’ouverture du magasin, Ravik Boutik devrait également entamer une vie sur la toile. D’ici quelques mois, il sera en effet possible d’acheter les articles en ligne sur www.boutik-ravik.com

14:02 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : namur

Ligne 43 : les piliers sont montés

P1060685.JPG
P1060689.JPG
P1060691.JPG
P1060692.JPG

13:57 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ligne 43

19/12/2008

Tintin à Namur

tintin-milou.jpgDu 8 au 10 mai 2009, Namur aura le privilège d’accueillir le Festival Tintin. La capitale wallonne sera ainsi la 3ème ville, après Bruxelles (2005) et Lausanne (2007), à proposer cet évènement grand public organisé par les Studios Hergé en partenariat avec l’Agence NEW et la Région wallonne qui le finance.

L’édition namuroise comprendra une large palette d’activités qui investiront de nombreux lieux namurois : musées, places publiques, théâtre, Citadelle. Au programme : plusieurs expositions, un défilé d’ancêtres automobiles, un jeu de piste, un marathon de cinéma, une brocante, un tour du monde gastronomique, un bal costumé, des rencontres et conférences, un concours du Milou d’or, une course de caisses à savon pour les enfants… A noter aussi, la traduction en wallon namurois de l’album « Les bijoux de la Castafiore ».

L’occasion de donner un beau coup de projecteur sur la capitale wallonne !

(Dessin Hergé Moulinsart)

21:08 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : namur, bd, tintin

18/12/2008

Terres entre Wamme et Lhomme

La revue semestrielle de « Terres entre Wamme et Lhomme » vient de publier son numéro 15 d’octobre 2008. L’ASBL a pour objet l’étude, la protection du patrimoine historique, la conservation de tous documents relatifs au passé de la commune de Nassogne (Province de Luxembourg). Cette commune couvre une superficie de 11.196 hectares (dont 54% de forêts) et regroupe les villages et hameaux d’Ambly, Bande, Charneux, Chavanne, Harsin, Forrières, Grune, Lesterny, Masbourg, Mormont et Nassogne.

Au sommaire :

Premier sujet : La déportation massive et le travail forcé en Allemagne de civils belges en 1916-1917. Un habitant natif de Lesterny fut convoqué à la sélection des travailleurs à déporter en Allemagne le jeudi 14 décembre 1916 à la gare de Forrières. Lors de son départ, il était muni d’un petit carnet et d’un crayon. Il tint du 14 décembre 1916 au 30 avril 1917 le journal de sa déportation. C’est la première partie de son récit de déporté qui va notamment illustrer cet article.

ppierre_photo.jpgSecond sujet : Là-bas, il y avait Mochamps. L’histoire de ce hameau situé entre Nassogne et Tenneville, perdu dans la forêt de Saint-Hubert qui comptait, au XIXème siècle, une dizaine de maisons et qui accueillit, après la débâcle de Sedan en septembre 1870, le tumultueux prince Pierre Bonaparte, fils de Lucien, dès lors neveu de Napoléon Ier et cousin de Napoléon III.

Photo du prince Pierre Bonaparte.

13:18 Publié dans Histoire locale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire

09/12/2008

Rapprochements et parallèles

Les Amis de Georges Simenon viennent de publier le n° 22 des Cahiers Simenon intitulé "Rapprochements et parallèles II". Le même sujet avait déjà été traité en 2003.

Comme l'écrit Jean-Baptiste Baronian dans l'Ouverture : "Plus une oeuvre est singulière, plus elle se prête à des rapprochements, des recoupements et à des parallèles, plus elle offre des passerelles ou des ponts avec d'autres oeuvres".

simenon%20tigy.jpg

Dans ce Cahier, sont établis des rapports avec Arthur Conan Doyle, Cocteau, Stanislas-André Steeman, mais aussi avec des auteurs contemporains comme Pierre Assouline (Simenon. Biographie. Folio, n° 2797, 1996) et Patrick Modiano.

En guise de conclusion, Baronian ajoute : "On peut rêver: qui sait si un jour tout ce qui compte en littérature ne sera pas de près ou de loin, comparé à Simenon?"

14:20 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature, simenon

06/12/2008

Live Earth annulé en Inde

roger-waters-older.jpgCe dimanche 7 décembre était prévu à Bombay le concert musical et écologiste Live Earth India. Il a été annulé après les attaques terroristes survenues la semaine passée.

Quelques pointures internationales qui devaient se produire : Roger Waters (ex Pink Floyd), Bon Jovi ou encore Anoushka Shankar.

Ce concert devait récolter des fonds pour financer des projets d'énergie solaire.

18:26 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : musique, roger waters

Ligne 43 : beau travail!

pont6.JPG
pont5.JPG
pont10.JPG
pont11.JPG
Beau travail malgré la pluie et la neige de ces derniers jours...

13:43 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0)

05/12/2008

Traverser le feu avec Lou Reed

L'intégrale des chansons de Lou Reed ont enfin été traduites et compilées dans un livre.

reed.jpg

Quatre cents pages d'un livre qui retrace la carrière de Lou Reed, fondateur du Velvet Underground, au travers de l'intégralité de ses textes, de ses trente albums, et aussi de chansons qui n'ont même pas été enregistrées.

 "Certaines choses sont inconnues. Certaines questions sont sans réponse. Et parfois l'écriture était simplement le rythme et la sonorité et créait des mots sans autre sens que le feeling."

TRAVERSER LE FEU de Lou Reed. Traduit de l’anglais par Sophie Couronne et Larry Debay. Seuil, 500 p. 32 €. 

20:35 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

01/12/2008

Turak Théâtre et Rodolphe Burger, voyage au pays des objets



Découvrez Turak Théâtre, voyage aux pays des objets sur Culturebox !

Cécile de France à Namur

La semaine dernière, le théâtre de Namur nous a offert deux très bons spectacles.

 Le premier : Garde à vue d’après les dialogues de Michel Audiard, immortalisé au cinéma par Claude Miller, avec dans les rôles principaux, Michel Serrault, Lino Ventura et Romy Schneider. L’intrigue : deux jeunes filles ont été assassinées dans une ville de province. Une nuit de réveillon, l’inspecteur Gallien (interprété par Michel Kacenelenbogen) décide de convoquer le notaire Martinaud (joué par Patrick Descamps). pict_121964.jpgCelui-ci qui a découvert un des corps est soupçonné d’être le coupable de ce double homicide. Le policier ne possède que très peu d’indices. Commence alors un interrogatoire ficelé, d’abord par la « chansonnette », un interrogatoire cordial, comme dirait le commissaire Maigret. Ensuite, le face-à-face devient de plus en plus tendu. Le suspense va crescendo et le jeu serré entre les deux excellents acteurs est captivant. Un deuxième policier, le jeune inspecteur Belmont qui prenait la déposition d’un quidam qui s’était fait volé sa voiture, rejoint le duo. Le ton durcit. Le jeune flic perd patience et frappe Maître Martinaud. L’interrogatoire est interrompu par l’arrivée de l’épouse du notaire. Elle accuse son mari, avec qui elle n’a plus de « contact », de pédophilie. A bout de force, le visage ensanglanté, Martinaud craque et avoue les deux meurtres. Mais, coup de théâtre, la police vient de retrouver la voiture volée du quidam et dans le coffre… le corps d’une jeune fille étranglée comme les deux autres. Le notaire, innocenté, sort la tête haute, croise sa femme. Celle-ci parvient à subtiliser l’arme d’un des policiers et se tire une balle dans la tête. Rideau.

 Le second spectacle : Le Temps des cerises, pièce de Niels Arestrup, avec Monsieur Eddy Mitchell (ses débuts au théâtre) et notre compatriote Cécile de France, de retour dans sa ville natale. tps-des-cerises-6.jpgJulien est un peintre en panne d’inspiration. Il déteste tout et tout le monde. Une espèce d’ours mal léché. Jane qui a été engagée comme « bonne à tout faire » est jeune, jolie (on confirme !) et pleine de vie mais pas très sûre d’elle. Quand ces deux personnalités se rencontrent, c’est forcément orageux et décapant. Ils vont vivre quelques jours ensemble leur passion pour la peinture. Ce sera une parenthèse dans leur vie, dont l’un et l’autre sortiront transformés. Jolie pièce jouée par deux acteurs impressionnants. Un duo qui fonctionne à merveille malgré la « faiblesse » de l’histoire.

17:00 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : théâtre