Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/03/2012

This Is A Velvet Underground Song That I'd Like To Sing

L'album de Rodolphe Burger: This Is A Velvet Underground Song That I'd Like To Sing est enfin sortiLe musicien alsacien, rendant hommage au Velvet Underground, reprend quelques unes des chansons cultes du groupe new-yorkais en durcissant parfois le ton originel en électricité et larsen. Mais certains disserteront mieux que nous sur cette tranche de reprises.

rodolphe burger,velvet underground

(Exemplaire signé par Rodolphe Burger et Berberian)

Justement, parlons du terme de "reprises". En 2006-2007, Burger a dirigé un séminaire au Conservatoire de Strasbourg qui avait pour thème, la reprise. Nous allons retranscrire quelques extraits d'un livre intitulé "Variations sur la reprise", Conservatoire éditions, Strasbourg, 2010 qui nous montrent à quel point la reprise obsède Burger.


SESSION ACOUSTIQUE OUIFM - Rodolphe Burger - La... par radioouifm

"Le point de reprise est le point par lequel on repasse pour reprendre un processus qui a été interrompu, et lorsque cette interruption a été un peu trop brutale ou confuse, on reprend, mais un peu en arrière."

"Sur un réseau, c'est un retour en arrière sur la transmission, de façon à pouvoir corriger une erreur qui se serait produite".

"La reprise, c'est un point d'arrimage dans ma pratique: il se trouve que je n'ai pas arrêté, depuis que je fais de la musique, de reprendre, de faire des reprises, de reprendre ces reprises, de manière sempiternelle. C'est quelque chose qui m'interroge moi-même: pourquoi ai-je ce besoin de reprendre, et de reprendre des reprises? ... Parmi les reprises que j'ai enregistrées, il y a un peu toutes les variantes; il y a des reprises qui sont assez fidèles, qui visent à la simple remémoration, la ré-évocation de quelque chose qui possède un charme. A certains moments, ce qui est visé, c'est presque une sorte d'élévation au carré d'un charme, un charme ré-évoqué. A d'autres moments, on vise ce dont parle Peter Szendy dans son livre Ecoute, une histoire de nos oreilles : la reprise intervient comme une manière d'écrire son écoute, de faire entendre la façon dont on entend soi-même un morceau. Le morceau devient alors un objet tout à fait singulier: c'est un objet qui acquiert une dimension musicale, c'est un objet auquel s'ajoute une nouvelle dimension, un effet de profondeur, un effet de 3D ou d'élévation au carré".


SESSION ACOUSTIQUE OUIFM - Rodolphe Burger -... par radioouifm

"L'avantage de la reprise, c'est que l'on peut s'appuyer sur un élément qui, en général, joue à fond dans la chanson et y introduire une perturbation par d'autres moyens."

"La reprise permet de dire sans dire, ou de dire tout en disant aussi autre chose, de produire un décalage".

"Reprendre, ce n'est surtout pas répéter. Reprendre, c'est répéter en variant, en faisant varier. Reprendre consiste à répéter différemment: c'est ce paradoxe, ce double aspect de la reprise qui me paraît fondamental dans le phénomène musical en général. C'est cela qui m'intéresse le plus. Pour quelles raisons? Il y a dans la musique quelque chose qui pousse à la répétition. Il y a en même temps une exigence simultanée qui paraît contraire, qui pousse à la variation, à l'invention, à la différenciation: le contraire d'une pure et simple reproduction. La reprise est dans cette double exigence: celle d'une répétition et celle d'une variation. J'ai envie de poser cela, d'une manière extrêmement générale, comme une loi qui prévaut dans la musique".

Nous avons pensé qu'il était intéressant de présenter ces extraits. Burger, tout au long de sa carrière, n'a jamais cessé de reprendre. Dernièrement, on l'a encore entendu: Billie Jean de Jackson ou Da Da Da de Trio. D'ailleurs, Burger n'a-t-il pas pris aussi l'habitude de varier un de ses propres titres: Cheval-Mouvement?

Commentaires

Excellent billet !!! Merci.
Si je peux apporter un petit grain de sable..
http://www.franceculture.fr/oeuvre-this-is-a-velvet-underground-song-that-i-d-like-to-sing-de-rodolphe-burger
Une émission où il se raconte: http://www.franceculture.fr/emission-hors-champs-rodolphe-burger-2011-11-16

Écrit par : Marité | 04/03/2012

Merci Marité pour ce complément. On est toujours bien sûr intéressé par de nouveaux extraits ou interviews qui nous auraient échappés.

Écrit par : Frelon Vert | 04/03/2012

Voilà un lien : http://www.youtube.com/watch?v=61mLPNsVjc8 pour écouter les critiques Christophe Conte et Hugo Cassavetti descendre cet excellent album.C'est insupportable de bêtise et pourtant d'habitude ces deux critiques là je les apprécie.

Écrit par : Denis MATHIEU | 04/04/2012

@ Denis Je viens d'écouter la critique de deux types que je ne connais pas (ici en Belgique, ces tristes sires nous sont complètement inconnus et ils le resteront à jamais). Critique totalement déplacée, gratuite, à la limite de la méchanceté. Et en plus ces 2 clowns ne justifient pas leur avis. On dirait un règlement de compte personnel tant leur parole est vide de bon sens. Ca fait même mal d'entendre autant de conneries sur quelqu'un qu'on apprécie pour sa gentillesse, son talent et sa discrétion.

Écrit par : Frelon Vert | 05/04/2012

Les commentaires sont fermés.