Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/08/2012

Un 14 août sur La Leonard Cohenplein à Gand

Mardi 14 août, 15h30, Sint-Pietersplein à Gand, les premières notes de Tower of Song résonnent. A cette heure, la place est encore déserte mais au fil des minutes, fans, passants et curieux vont se rassembler et occuper les terrasses des cafés pour écouter les répétitions de Leonard Cohen et de son groupe. On ne voit rien de la scène, mais peu importe. On profite et on savoure ces moments privilégiés. L'émouvant Chelsea Hotel No. 2 et l'inquiétant Avalanche se succèdent. Ces 2 titres ne seront pas interprêtés ce soir. Cohen, profitant de la scène posée au pied de l'église Saint-Pierre pour 5 soirées, répète des chansons qu'il jouera plus tard et ailleurs en tournée. Sur le coup de 16h30, malheureusement, la pluie s'invite. Nous nous éclipsons...

20h00. C'est sous un ciel nuageux mais non menaçant que débute le deuxième concert de la nouvelle tournée Old Ideas World Tour 2012 de Leonard Cohen sur la Place Saint-Pierre de Gand (la ville n'aurait-elle pas envie de la rebaptiser "Leonard Cohenplein"?). Le chanteur canadien, ses six musiciens et ses trois choristes entament Dance Me to the End of Love. L'accoustique est parfaite enthousiasmant les 8.000 spectateurs présents.

Allons-nous assister à un concert identique aux tournées précédentes? Pas du tout. Pour deux raisons principalement. Tout d'abord, la première partie (parfois poussive, hésitante et peu emballante) fait la part belle aux chansons de l'album Old Ideas, comme Going Home, Darkness, Amen, Come Healing et Different Sides. Bizarrement, Show me the Place, qui pour nous est la meilleure chanson de cet album, ne sera pas reprise. Ensuite, la grande différence, attendue peut-être par de nombreux fans, est la présence du violon d'Alexandru Bublitchi qui tiendra la vedette tout le long du set. Oubliés les cuivres, place à l'émotion procurée par les quatre cordes. Un grand moment de cette première partie : l'introduction de Who by Fire par Javier Mas et sa bandurria. Exceptionnelle!

Après une pause d'une demi-heure, le set reprend à 22h00 avec Tower of Song et ces quelques notes sur un synthé qui emballent toujours autant le public à la grande surprise (!) de Cohen qui ne peut s'empêcher de sourire et de faire son commentaire. Les classiques vont s'enchaîner, nous faisant oublier le temps qui passe sur cette place plongée maintenant dans l'obscurité : Suzanne, Heart with no Companion, The Gypsy's Wife et ce violon à nous faire pleurer, The Partisan, Democracy, I'm Your Man, Hallelujah, Take This Waltz. Les choristes seront aussi mises à l'honneur. Les très belles Webb Sisters interprêteront en "solo" Coming Back to You et l'éternelle Sharon Robinson, Alexandra Leaving qu'on retrouve sur l'album Ten New Songs. En rappel, on attend Adam Cohen, présent dans le public, pour qu'il rejoigne son père... mais non, ce ne sera pas pour cette fois. Se succèdent alors So long Marianne, First We Take Manhattan, Famous Blue Raincoat, If It Be Your Will, un classique qui appartiendra avec le temps aux Webb Sisters, Closing Time, I Tried to Leave You et enfin Save the Last Dance for Me, géniale chanson composée par Doc Pomus et Mort Shuman en 1960 et interprétée par les Drifters en 1961, reprise en choeur par un public enchanté et ravi par cette fin toute en joie.

Il est minuit. Le concert aura duré 3h30. 31 chansons pour revisiter une carrière de plus de 40 ans. Leonard Cohen nous est apparu au mieux de sa forme, sa voix toujours aussi grave, l'humour autant ravageur... et cette générosité, cette sincérité et cette amabilité qu'aucun autre artiste nous a fait ressentir sur scène... Leonard Cohen, vous êtes unique! God bless you, Mister Cohen!

Si vous souhaitez voir quelques vidéos de la soirée du 14 août, voici quelques liens:

http://www.youtube.com/results?uploaded=d&search_type...

http://1heckofaguy.com/2012/08/15/august-14-2012-leonard-...

http://1heckofaguy.com/2012/08/15/the-first-live-performa...

http://drhguy.posterous.com/aug-14-2012-gent-videos-leona...

 

17:56 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : leonard cohen, gand, concert

Les commentaires sont fermés.