Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/05/2008

"The Hungry Saw" de Tindersticks

Un mot pour résumer le nouvel album de Tindersticks, The Hungry Saw, qui vient de sortir cette semaine : BRILLANT.

Vous prenez les mêmes ingrédients que les albums précédents : beaucoup d'instruments à cordes, une section de cuivres pour les accompagner, un orgue et une basse très présents, un peu de guitare, des percussions discrètes pour remuer l'ensemble, la touche de Ian Caple, et enfin, pour lier le tout, la voix unique et incomparable de Stuart A. Staples. Ainsi, vous obtenez probablement le meilleur album de Tindersticks depuis Curtains.

Ecrit par David Boulter (un des trois rescapés du groupe d'origine, avec Neil Fraser et Staples), le morceau Introduction et ses quelques notes de piano nous plonge directement dans l'univers si particuliers du groupe de Nottingham. Le second instrumental, The Organist entertains, confirme le talent de ce compositeur qui, en plus, signe avec Staples, trois autres morceaux, le remuant Yesterdays tommorrows, le très beau Come feel the sun et The Turns we took.

A l'écoute de ces 12 nouvelles chansons, composées pour la plupart par un Staples très inspiré, on a l'impression que le groupe a pris énormément de plaisir à se retrouver et à enregistrer après cinq années de silence. L'atmosphère plus décontractée et faussement mélancolique dégage ici un séduisant parfum de badinage comme sur Boobar comme back to me. On retrouve, bien sûr, des chansons plus lentes et langoureuses, proches d'une beauté absolue (The Other side of the world ou encore Mother dear). Mais l'ensemble, comme on l'a dit, exhale un parfum de sérénité (E-Type), de gaieté presque (The Hungry Saw). Un rock de velours quasi joyeux.

On est loin du romantisme un peu désespéré, de cette musique de solitude et d'échecs des débuts. The Turns we took, qui clôture l'album, nous donne le sentiment que l'histoire de Tindersticks ne va pas s'arrêter en si bon chemin. Après d'aussi belles retrouvailles, ce serait dommage...

En tout cas, nous sommes impatients de les entendre et de les voir, ce vendredi 2 mai, sur la scène du Cirque Royal à Bruxelles, en ouverture des Nuits Botanique 2008.

Nous vous donnerons quelques détails du concert dans les prochains jours.

37defc533283d170c349f69233a9815a.jpg

 

15:10 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : musique, rock

05/04/2008

Thiéfaine et Personne en concert à Bruxelles

Quelle année musicale!

Après la sortie des albums de Rodolphe Burger et de Bashung qui sera chez nous au mois de mai, voici que le duo Thiéfaine / Personne est annoncé au Cirque royal à Bruxelles le 10 octobre 2008.

Les deux compères interprèteront sur scène leur album Amicalement blues sorti fin 2007.

0ee0de7d47948898a2c5050c24e3d373.jpg
Merci à objectif-plume pour l'info!

22:00 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, rock

29/03/2008

"Je tuerai la pianiste"

Tel est le titre de la chanson qui pourrait résumer à lui seul le nouvel album d'Alain Bashung sorti cette semaine.

Après l'expérimental L'Imprudence, Bashung a voulu chanter, interprêter, plutôt que d'écrire, à la recherche d'émotion, de spontanéité et de fraîcheur. Pour cela, il a fait appel principalement à Gaëtan Roussel (Louise Attaque) et à Gérard Manset pour réaliser son nouvel opus intitulé Bleu Pétrole. Justement, c'est sur le titre Je tuerai la pianiste qu'on retrouve les 3 artistes à la signature.

La rencontre avec Gaëtan Roussel s'est faite tout naturellement et un "échange sain" s'est directement établi entre eux. Quelques titres : Je t'ai manqué (notre préféré!); Résidents de la république; Hier à Sousse ou encore Sur un trapèze.

Travailler avec Gérard Manset, pour Bashung, c'était un rêve. Il s'est enfin réalisé et de façon magistrale : Vénus; Comme un lego et la reprise Il voyage en solitaire. Les chansons de Manset ne sont pas faciles. Bashung a pris le risque de les interprêter. La voix très haute mais superbe sur Comme un lego peut surprendre. Enregistrer et presque recréer Il voyage en solitaire sans piano, quelle gageure! Personnellement, on préfère l'original...

Deux autres auteurs-compositeurs, Joseph d'Anvers et Arman Méliès, ont offert la chanson Tant de nuits.

Enfin, une reprise lancinante, presque dansante, en français, de Suzanne de Leonard Cohen, le chanteur qui sera au devant de l'actualité cet été.

Bashung qui adore les artistes isolés, les francs-tireurs comme il les appelle, a fait malgré tout la paix avec la pop mais en ne cherchant pas la facilité. Sur Le secret des banquises, il chante "J'ai des doutes, est-ce que vous en avez?" Non, pas de doute, c'est à nouveau un grand album!

9dd56871af8839b850b9fd3caf1f35a5.jpg

10:35 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : musique, rock

13/03/2008

Les dates de la tournée de Leonard Cohen

Leonard Cohen a enfin dévoilé le programme de sa nouvelle tournée 2008.

Celle-ci débutera le 6 juin 2008 à Toronto et passera notamment par des festivals comme celui de Glastonbury en Grande-Bretagne où on attend 150.000 personnes. Le chanteur canadien se produira aussi dans des salles plus intimes comme à l'opéra de Manchester.

La série de concert devrait se terminer à Vienne, le 29 août. Mais, selon les organisateurs, d'autres dates pourraient s'ajouter.

Leonard Cohen passera aussi en Belgique le 10 juillet au Cactus Festival de Bruges.

Autre monument de passage à Bruxelles cet été : Lou Reed.

Il sera de retour le 16 juillet à Bozar pour présenter, comme à Forest en juin 2007, son album "Berlin", accompagné de trente musiciens et choristes.

13:05 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : rock, musique

08/03/2008

Le concert de Bashung reporté

Dernière nouvelle : le concert d' Alain Bashung prévu le 8 avril au Cirque royal de Bruxelles est reporté au 22 mai.

Le planing du chanteur a dû être aménagé pour des raisons de santé.

 

18:25 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : musique, rock

02/03/2008

"Bleu pétrole" de Bashung

Autre grand artiste français attendu ce printemps, Alain Bashung.

Son nouvel album Bleu pétrol sortira enfin ce 25 mars 2008.

Alain Bashung a fait appel, pour la réalisation, à Gaëtan Roussel (Louise Attaque) et à Mark Plati.

Quelques titres ont été composés en collaboration avec Dominique A, Miossec, Gérard Manset,... dont Tant de nuits, Je t'ai manqué, Résidents de la République, Vénus, Sur un trapèze...

56c5700258915a8a3a0ed6df71630516.jpg

Le 8 avril 2008, quatre ans après la Tournée des Grands Espaces, Alain Bashung reviendra au Cirque Royal à Bruxelles pour présenter son nouvel opus.

 

.

09:15 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : rock, musique

21/02/2008

Du sport? Surtout pas.

D'une voix posée, presque murmurée, Rodolphe Burger, sur son nouvel album No Sport, récite magnifiquement, plus qu'il ne chante , les textes des vieux compagnons, Cadiot, Alferi, Poulet.

Je chante / Ce qui ne se dit pas

Musique envoûtante, reposante, on se laisse bercer par ses chansons qui vous imprègnent dès la première écoute.

Langues de chat trempées dans le thé... dans ma chambre, petite?

Discrète en ouverture, la guitare se réveille doucement dès que Vicky se jette à l'eau.

87cb9a30de111ce4de7e5cf7fa843aa9.jpg

La suite, le son s'affirme, grince et, telle une scie électrique, atteint son apogée sur J'erre.

Au monde qui nous dit : gère / J'oppose une voix légère qui dit : j'erre

Enfermés là, James "Blood" Ulmer et Rodolphe Burger nous font chavirer sur un blues dédié à Marie (mais John n'était pas là).

Sous un ciel bleu, loin du déluge, pas question de sport. Surtout pas. Ballade, même pas mexicaine, au texte ironique ski-doo raquette en l'air.

Avec toi, écoute, écoute, chut! Le son obsédant de l'orgue. Une love story.

Fin du tour du monde. On atteint les cimes de la forêt et de l'album. Il y a un nid. Un nid?

Assez grand pour y lover un homme / C'est bizarre

C'est bizarre... no easy... mais c'est pour ça qu'on apprécie Rodolphe Burger, que ce soit en solo ou en compagnie de Jeanne Balibar, Henry Miller, Alain Bashung, Yves Dormoy, Erik Marchand.

La créativité et l'originalité dans la chanson française, c'est assez rare pour être souligné.

Que serait notre vie sans?

15/02/2008

"No Sport" pour Rodolphe Burger

623b97f4973f7696238d17d27d936417.jpg

Le nouvel album de Rodolphe Burger (ex-Kat Onoma), intitulé No Sport, sortira ce lundi 18 février.

Ont collaboré Doctor L., Rachid Taha et James Blood Ulmer.

Pour les plus impatients, un petit tour sur http://www.myspace.com/rodolpheburger s'impose. En exclusivité, l'extrait : Elle est pas belle ma chérie?

  
Image 

Tracklisting

1 Avance - 2 Lover Dose - 3 Elle est pas belle ma chérie? - 4 Rattlesnake - 5 Vicky - 6 Je tourne - 7 Arabécédaire - 8 Ensemble - 9 J'erre - 10 Marie - 11 Blue skies - 12 Ski-doo - 13 Avec toi - 14 Un nid?

14/02/2008

Tindersticks de retour à Bruxelles

On croyait que Tindersticks avait dit son dernier mot après l'album Waiting For The Moon sorti en 2003...

Eh bien pas du tout! Heureuse surprise! Le groupe de Nottingham revient à Bruxelles le 2 mai au Cirque Royal avec un nouvel album intitulé The Hungry Saw.

Serait-ce un nouveau départ pour Stuart Staples et ses compagnons?

f22979831d92e2f18b6aa9133d9a97cb.jpg

13:05 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : musique, rock

18/01/2008

Alleluia! Léonard Cohen va repartir en tournée!

Leonard Cohen entreprendra sous peu sa première tournée mondiale en 15 ans, a appris La Presse. Le poète et chanteur doit donner des spectacles au Canada et aux États-Unis en mai puis en Europe l'été prochain.

Pour l'instant, le chanteur-poète ne peut confirmer quand cette nouvelle tournée, dont les détails seront dévoilés en février, débutera. Passera-t-il par Bruxelles ou Anvers?

«Je monte présentement mon groupe de musiciens. Je n'ai pas joué de la guitare depuis 14 ans, donc je suis un peu anxieux. J'essaie de me comprendre dans les accords de mes vieilles chansons.»

Leonard Cohen, qui aura 74 ans en septembre, devrait également nous donner un nouvel album cette année. Sera-t-il prêt avant la tournée? «J'y travaille encore, je n'en vois pas la fin», nous dit-il. Son plus récent album, Dear Heather, a été lancé en octobre 2004.



Depuis qu'il a quitté le monastère bouddhiste de Mount Baldy, en Californie, en 1999, Cohen partage son temps entre Los Angeles et Montréal.

Le 10 mars prochain, à New York, il sera intronisé au Rock and Roll Hall of Fame au même titre que John Mellencamp.

21:00 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : musique

30/09/2007

Descente de "Police" au Stade de France

76aa4e09b79a7fc526d41b66a84a601f.jpg29 septembre 2007 - Paris. Il est 21h00, le groupe The Police formé de Sting (voix et basse), d'Andy Summers (guitare) et de Steward Copeland (percussions), fait son entrée sur la scène du Stade de France. Dès le premier morceau Message In The Bottle, le groupe électrise les 80.000 spectateurs.

Vont se succéder une quinzaine de titres dont les incontournables Walking On The Moon, The World Is Running Down,... On se souviendra longtemps de l'enchainement mémorable des deux tubes Can't Stand Losing You et Roxanne.

Sting, en grande forme vocale, vieille basse élimée sous le coude, rendra même un hommage à Ray Charles en interprêtant Hit The Road Jack. Andy Summers nous a gratifié de deux ou trois étonnants solos tirés de sa Fender tandis que Steward Copeland s'est fendu de quelques jolis arrangements avec gong et clochettes.

En rappel, quatre morceaux dont Every Breath You Take et pour parachever le tout Next To You. Ce show, classique et efficace, d'une durée de deux heures, aura ravi un public largement constitué de trentenaires et de quadragénaires.

Seule ombre au tableau, la "qualité relative" du son. On sait que le son dans un stade sera rarement aussi bon que celui produit dans une salle. On aurait préféré les entendre, par exemple, à Bercy. Mais Bercy, c'est 15.000 entrées alors que deux Stade de France, c'est 150.000 entrées. Question de rentabilité. Dommage... Nul doute que le Sportpaleis d'Anvers, qui les accueillera dans quelques jours, rendra un son bien meilleur.

Clin d'oeil : The police étaient quatre à Paris. En effet, sur Next To You, le seul et unique invité de la soirée fut Henry Padovani, premier guitariste de la formation qui figure sur leur premier single Fall Out/Nothing Achieving sorti en 1977. Vingt et un an après leur séparation, le groupe se retrouva au "complet" pour un soir et pour le plaisir des fans de la première heure.

Cette tournée sera-t-elle l'occasion de la sortie d'un nouvel album? On y croit guère... mais vivement la sortie d'un DVD live. 

 

15:55 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, police, rock, live, concert

07/07/2007

Déjà 1 an...

18:00 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, rock

27/04/2007

Roger Waters, la face sombre de Pink Floyd (avec commentaire)

Roger Waters était donc mercredi soir à Anvers pour nous présenter un show divisé en deux parties, 100% Pink Floyd. En effet, le nombreux public présent a eu droit à un best of retraçant la carrière de Waters au sein de son ancien groupe.

En intro, le percutant In the Flesh; suivi, entre autres, par Set the control for the heart of the sun; Shine on you crazy diamond (vibrant hommage à Syd Barrett); Have a cigar; le seul inédit Leaving Beyrouth (Waters raconte un voyage qu'il fit au Liban dans les années 60) et le génial Sheep avec l'habituel cochon volant bariolé des noms de Bush, Cheney et autres gros mots bien placés. L'engagement politique de Waters est toujours aussi présent, autant dans le choix de ses morceaux comme The Fletcher Memorial Home, que dans le choix des images diffusées sur grand écran. Et, c'est dans cet état esprit qu'on le préfère. Deuxième partie: l'intégrale de Dark side of the moon.

Interprétation musicale magistrale, illustrée par des images beaucoup moins lisses que celles du PF de Gilmour. Notamment, sur Time, un clip qu'on pourrait intituler "Comment rouler et fumer un joint trout en conduisant" (sans commentaire), ou encore sur le planant The Great Gig in the sky, les orages remplacent les vagues. En rappel, tout comme il a commencé par des extraits de The Wall, il termina sa prestation par Another brick in the wall, Vera, Bring the boys back home (morceau qui prend toute sa valeur en pensant aux soldats anglais en Irak) et enfin l'inévitable et indémodable Comfortably numb.

Waters, se démarquant de ses anciens collègues par un côté plus sombre et plus pessimiste, a livré un excellent concert accompagné de très bons musiciens. Artiste reconnu pour son travail avec Pink Floyd, reste, malheureusement, trop méconnu pour ses albums solos. A (re)découvrir.

13:15 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rock

22/04/2007

RDV avec la face cachée de la lune

Roger Waters, ex-bassiste de Pink Floyd, nous rendra visite ce mercredi à Anvers. Il interprêtera dans son intégralité l'album Dark side of the Moon, peut-être accompagné du batteur Nick Masson. Que du bonheur!

Pour ceux qui auront la chance de voir ce concert, je vous donne rendez-vous en fin de semaine pour un petit commentaire.

Le Bourdon