Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/08/2010

Leonard Cohen - Tour 2010

Leonard Cohen a débuté sa nouvelle tournée ce 25 juillet 2010 à Zagreb en Croatie.

Rendez-vous le 20 août sur la Place Saint-Pierre à Gand!

08:35 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, leonard cohen

05/08/2010

Nouvelle chanson de U2 en répétition à Turin

00:36 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, u2

04/08/2010

"Maison en dur" au Grognon

Dans le cadre des Fêtes de Wallonie le vendredi 17 septembre au Grognon à Namur : Le Peuple de l'herbe

Typique de ces groupes français qui comptent, loin de tout tapage médiatique, les Lyonnais du Peuple de l'herbe sont les précurseurs des briseurs de barrières des genres musicaux. Leur musique reste particulièrement inclassable, entre influences black et hip-hop, instrumentaux cinématographiques et quelques évidences rock. Le Peuple de l'herbe reste un must absolu sur scène, avec leurs shows intenses et survoltés.

13:33 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique

19/07/2010

Cathy

Cathy sur l'album A Mãe de Rodrigo Leão & Cinema ensemble, au chant Neil Hannon (The Divine Comedy).

Sur le même album This Light Holds so many Colours, au chant Stuart A. Staples.

http://www.lesoir.be/culture/musiques/2010-08-04/rodrigo-...

14/07/2010

Avignon, un 14 juillet

Devant le Pont d'Avignon, on y danse le 14 juillet. Rodolphe Burger et son orchestre, plein d'invités surprise (Higelin est annoncé), vont donner la cadence vers 23h, durée environ 3h, entrée libre. Cette année, Burger est partout à Avignon, aux côtés de l'auteur Olivier Cadiot ou du poète Pierre Alferi. Le 14, il concurrence les pompiers, une première!

Il est de coutume que le Festival d'Avignon marque une pause le 14 juillet, pétarade oblige. Cette année, des courageux rompent la trève et proposent un bal mené par Rodolphe Burger. La Ville d'Avignon a installé une scène au bord du Rhône, au pied du célèbre pont Saint-Bénezet.

Rodolphe Burger va s'employer à la tâche pour le premier bal popu du festival (plus de 40 chansons). Les pompiers ne seront pas loin.

Le journal d'Arte de 19h00 (de ce jour) a interviewé pour l'occasion le chanteur alsacien (voir lien à partir de la 15ème minute):

http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/arte-journal/10...

 

Compte-rendu de la soirée du 14 juillet paru dans Le Monde

Franchement, on aurait voulu être présent à Avignon rien que pour la reprise Billie Jean de Michael Jackson par Rodolphe Burger!!!

http://www.lemonde.fr/culture/article/2010/07/15/fievre-d...

 Appel à tous ceux qui ont filmé une partie du concert (bal du 14 juillet à Avignon). N'hésitez pas à les poster sur Youtube ou Dailymotion... On veut entendre et voir ce que nous avons raté.

08/07/2010

"Watching You Think" de NEeMA

Réalisé en collaboration avec Leonard Cohen et Pierre Marchand.

TORONTO, le 26 mai /CNW/ - Artiste du disque, poétesse et danseuse, NEeMA s'apprête à lancer son nouvel album Watching You Think le 29 juin 2010 Tout au cours de l'été NEeMA donnera des concerts à travers le Canada pour célébrer le lancement.

L'album Watching You Think a été réalisé par NEeMA, en collaboration avec Leonard Cohen et Pierre Marchand (Sarah McLachlan, Ron Sexsmith). Commentant l'œuvre de NEeMA, Leonard Cohen a déclaré : "Au milieu de tous les bruits parasites, une voix empreinte de sentiments sincères se dégage - un événement rare!" Cohen a aussi dessiné l'obsédant portait de NEeMA qui sert de couverture à l'album.

Pierre Marchand, un des réalisateurs les plus célèbres et admirés de la musique contemporaine a décrit NEeMA comme : "Une présence qui inspire - ses paroles évocatrices et sa voix chaude peignent de beaux portraits et des histoires intemporelles." L'album a été partiellement enregistré et mixé en entier dans le studio de Marchand à Montréal.

Certain de plaire à des mélomanes en tous genres, le disque Watching You Think de NEeMA, (native de Montréal), évoque les origines et l'expérience internationales de l'artiste, en y incorporant de façon naturelle des éléments de musique internationale, folklorique et de jazz ainsi qu'une bonne dose de musique pop. Ses chansons d'amour et ses observations simples sur la vie ressemblent à des paraboles et deviennent immédiatement familières à l'oreille d'un public qui ne pourra que les reprendre en chœur dès le second refrain.

Sa voix raconte douze histoires originales dans un style à la fois authentique et sans inhibition. Elle est en outre parfaitement secondée par certains des meilleurs musiciens de Montréal qui ajoutent de la nuance à chaque humeur et à chaque émotion. Parmi ces musiciens, on retrouve Howard Bilerman, Tim Kingsbury (Arcade Fire), Tom Mennier (Martha et Rufus Wainright), Joe Grass et Miles Perkin (Lhasa de Sela) et Gurpreet Chana (Nelly Furtado)

La réalisation du disque est étonnamment claire et spacieuse et sa facture, d'une façon générale, reste curieusement intime. Cela n'a rien d'étonnant si l'on sait que Watching You Think a été réalisé en collaboration avec Leonard Cohen et Pierre Marchand. Parmi d'autres personnes bien connues ayant participé à la réalisation de l'album, on peut nommer Haig V et Fred Bouchard. Watching You Think de NEeMA est une chronique pleine de maturité et de confiance d'un talent d'auteure-compositrice remarquable.

Faisant l'objet de commentaires flatteurs son premier album paru en 2006 Masi Cho a figuré parmi les finalistes pour un MIMI (Initiative Musicale Internationale de Montréal) dans la catégorie Cosmopolitain. Ces dernières années, NEeMA est allée en tournée au Canada, en Irlande, en Australie, en Angleterre et aux États-Unis. Au cours de l'été 2007, elle a donné 33 concerts dont un au Privateer Days Festival de la Nouvelle-Écosse et un au South Country Fair Festival en Alberta. Parmi d'autres grands événements auxquels elle a participé en 2008, on peut citer l'Electric Picnic Festival en Irlande, le 2008 Winterfolk Festival de Toronto et la Semaine canadienne de la musique ainsi que deux concerts à guichets fermés au Festival de jazz international de Montréal en 2009.

Née de parents égyptiens et libanais, NEeMA projette une présence puissante et charismatique que ce soit sur scène ou au quotidien, sa voix est à la fois honnête et unique. Elle a voyagé à travers le monde et vécu des aventures que bien des gens lui envient. Elle a passé du temps avec le Dalai Lama et Mère Teresa et a eu le privilège de travailler avec les anciens d'une tribu gérant Wekweti, une communauté isolée des Premières Nations dans le nord du Canada. Et grâce à ses voyages, elle a acquis une capacité indéniable de partager ses histoires avec des poèmes et des chansons explorant ces thèmes qui sont chers au cœur humain.

image_preview.jpg

29/06/2010

Les interviews de Rodolphe Burger

http://www.dailymotion.com/video/x94ojj_conference-de-pre...

http://www.mediapart.fr/journal/france/280409/l-associati...

La chanson de Brassens reprise par Burger est visible via ce lien.

Numériser0001.jpg
Rodolphe Burger et Olivier Cadiot seront sur les routes allemandes cet automne pour la préparation de leur nouvel album en commun.

24/06/2010

Le retour de Trentemoller

Le DJ danois Anders Trentemoller est de retour avec l'album "Into the great wide yonder" (In my Room/N.E.W.S.). En concert le 26 octobre à l’Ancienne Belgique.

http://www.lalibre.be/culture/musique/article/591526/tren...

Le clip mélancolique est signé Niels Gråbøl and Ulrik Crone, c'est un hommage à la chienne Laika qui fut le premier être vivant dans l'espace.

Ce titre est extrait de l'album : The Trentemoller Chronicle. Année de sortie : 2007

20:36 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique

22/06/2010

La Chambre : une reprise

"La Chambre", le morceau qui nous a fait connaitre Kat Onoma...

Pour votre information, 11 vidéos concernant Rodolphe Burger ont été ajoutées sur Youtube cette semaine. Bon visionnage et bonne écoute!

http://www.youtube.com/results?uploaded=d&search_quer...

21/06/2010

Entre chien et loup : Rodolphe Burger

Ce samedi 19 juin, Rodolphe Burger était l'invité de l'émission "Le 5/7 du week-end" présentée par Laurence Garcia sur France Inter.

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/cinq-sept-week...

Cette émission peut être écoutée à la carte jusqu'au samedi 26 juin.

"Au monde qui dit : gère/ j’oppose une voix légère qui dit : j’erre, au sens errance". Et, c’est signé Rodolphe Burger.

L’errance comme une forme de résistance.

Aux gestionnaires, ce nomade musical, ce « passageur sans papier » préfère les poètes.
« Rocker option philo », « rocker intello », « minimaliste sophistiqué », voilà ce qu’on dit de lui.
Un apatride de l’espèce polymorphe qui écrit et compose pour le théâtre, le cinéma, la BD. Une musique, une plume au service des Gainsbourg, Higelin, Françoise Hardy et autre Jeanne Balibar.

Rodolphe Burger c’est aussi l’aventure de Kat Onoma.
Chanteur guitariste du gang Strasbourgeois qui imprima sa griffe dans le rock des années 80.

Un rock racé, ombrageux et mélancolique.
La mélancolie, en vl’a un bon sujet pour le bac et l’ex-prof de philo !
« Se perdre » ne signifie pas « s’égarer » : thèse, anti-thèse, synthèse.
La philosophie, discipline si peu rentable pour les gestionnaires de la planète.

Errance, résistance avec « John Lee Hooker et Spinoza », des potes de la bande à Burger.

Un passageur de passage en ce petit matin...

--------------------------------------------------------------------------------
On le dit peu, mais Rodolphe Burger fut dans une "ancienne vie" professeur de Philosophie, parallèlement à ses débuts de carrière dans la musique.

"A force d’arpenter en tous sens les chemins du son, ce chanteur-guitariste est aujourd’hui l’un des grands voyageurs du rock français, plébiscité par ses pairs, encensé par de nombreux critiques, et l’un des plus prolifiques tout simplement..."

Trente ans après avoir décidé de "refaire" de la musique, Rodophe Burger a créé en mai dernier à Sète, son dernier spectacle musical Le Velvet, qui sera en tournée pour la saison 2011.

Son actualité à Avignon cette année : quelques dates à retenir...
Le chanteur orchestrera le bal populaire du 14 juillet du Festival d'Avignon.

En 2001, Alain Bashung et Chloé Mons demandent à Rodolphe Burger de mettre en musique leur cérémonie de mariage. De cette union artistique naîtra Le Cantique des cantiques, avec une traduction d'Olivier Cadiot.

Le 16 juillet, Rodolphe Burger en propose une version inédite pour laquelle Valérie Dashwood et Laurent Poitrenaux, fidèles comédiens de Ludovic Lagarde, prêteront leur voix.

Le 19 et 20 juillet, les cinépoèmes live de Pierre Alferi, mis en musique par Rodolphe Burger.

Le 24 juillet, accompagné d'Erik Truffaz, Rodolphe Burger donnera un concert dans la cour d'honneur, illustré par les dessinateurs de BD, Charles Berberian et Philippe Dupuy, qui dessineront en direct ce que leur inspirent les compositions qui se joueront sur scène.

La discographie de Rodolphe Burger avec Kat Onoma est dense, ainsi que sa carrière en solo.
On se souvient aussi de ses collaborations musicales avec:
Olivier Cadiot : On n'est pas des indiens, c'est dommage, Hôtel Robinson
Chloé Mons et Alain Bashung : Cantique des cantiques, La Ballade de Calamity Jane
Sans oublier ses nombreuses et fructueuses participations sur d'autres albums avec :
Françoise Hardy : Le Danger, Clair-obscur, Parenthèses
Alain Bashung : Fantaisie militaire
Jeanne Balibar : Paramour Slalom Dame
Jacques Higelin : Amor Doloroso, Coup de foudre

Enfin, ses apparitions musicales au cinéma dans :
Le film Bled Number One de Rabah Ameur-Zaïmeche (2006). Rodolphe Burger y chante et joue de la guitare dans la montagne, assis sur une chaise.
Le film Ne change rien de Pedro Costa, où il joue son propre rôle aux côtés de Jeanne Balibar (2010)

Programmation musicale
> Rodolphe BURGER : Rattlesnake
(Because)
> Alain BASHUNG : Samuel Hall
(A&M)
> KAT ONOMA : Le désert
(V2)
> HIGELIN : Coup de foudre
(Capitol)
> GOTAN PROJECT : El mesanjero
(Ya basta records)
> MASSIVE ATTACK : Girl I love you
(Virgin)

20/06/2010

Interview de Stuart A. Staples

12/06/2010

The Fitzcarraldo Sessions with Stuart A. Staples

10/06/2010

L'Opéra de Wallonie démultiplie ses spectateurs grâce à Internet

La volonté du projet :

Rendre la culture accessible à tous est un enjeu de société important. Ce défi est encore plus difficile pour les arts de la scène, et particulièrement pour l'opéra, qui souhaite évidemment que ses spectacles, très coûteux à mettre en scène, soient vus par un maximum de spectateurs malgré la taille limitée de la salle. Il est bien entendu possible de jouer dans des salles de plus grande capacité, souvent au détriment de la qualité, ou de multiplier les représentations. Mais les disponibilités des infrastructures et des artistes sont limitées, et des dates supplémentaires engendrent un surcoût significatif, difficilement conciliable avec des enveloppes budgétaires limitées. De plus, ces efforts risquent de ne pas être payants, le public n'étant pas plus diversifié, sur le plan social et du point de vue de l'âge.

Internet, par nature international et ouvert, peut par contre être un excellent moyen d'atteindre cet objectif. L'Opéra Royal de Wallonie a fiat ce pari. Après avoir été parmi les premiers acteurs culturels wallons à proposer un service de billetterie en ligne voici une dizaine d'années, l'ORW propose depuis février 2010 d'assister en direct à plusieurs de ses spectacles lyriques par le biais d'Internet. En s'adjoignant les services de plusieurs sous-traitants spécialisés, seulement 4 mois ont été nécessaires pour concrétiser ce projet ambitieux.

Il s'agit là d'une première mondiale: aucun opéra ne permettait jusqu'alors de suivre sur Internet, en temps réel, un spectacle culturel de cette envergure, presque comme si on y était.

L'option a été prise d'aller à contre-courant des vidéos généralement très médiocres que l'on peut trouver gratuitement sur Internet, qui ne permettent guère d'apprécier une œuvre lyrique.

Le spectacle proposé en ligne est payant, mais au tarif très démocratique de4 euros (comparable à la consultation d'un film sur une plate-forme de vidéo à la demande). Il peut même être visualisé en direct sans supplément.

La captation est assurée par des professionnels. Des moyens importants sont d'ailleurs déployés pour restituer le spectacle le plus fidèlement possible sur Internet:

  • 6 caméras haute définition,
  • 48 micros: 24 fixes et 24 mobiles (sur les acteurs),
  • 10 techniciens en permanence,
  • 1 régie son et une régie vidéo,
  • 2 serveurs situés dans 2 data-centers différents, en mesure de gérer un grand nombre de connexions simultanées, et 1 serveur de gestion des comptes clients,
  • des espaces de stockage importants (ainsi 100 GB de données doivent être stockés pour chaque spectacle).

Quatre versions sont proposées, su base des deux critères suivants:

  • qualité moyenne, pour les connexions peu rapides, ou plus haute définition,
  • avec ou sans sous-titrages.

Ces 4 versions restent disponibles en ligne pendant un mois après le direct. La version de base des spectacles plus anciens est disponible gratuitement, ce qui permet aisément de se rendre compte du rendu audio-visuel.

L'Opéra de Wallonie plus international et plus proche des jeunes

Cette initiative s'inscrit pleinement dans la politique de l'ORW d'amener l'opéra dans un maximum de foyers, et de s'affranchir du carcan du millier de places physiques disponibles en salle. Après les versions DVD, les retransmissions à la radio et à la télévision, puis le succès rencontré par les diffusions en différé dans des salles de cinéma (La Traviata en 2009), c'est l'internaute que l'on souhaite atteindre, en proposant de regarder très facilement un opéra sur son écran d'ordinateur (et de plus en plus souvent sur un écran plat de salon connecté à l'ordinateur), à un prix nettement moins important qu'en salle.

Grâce à Internet, l'ORW souhaite:

  1. faire connaître ses spectacles à un public plus nombreux au delà des frontières de la Communauté française (en France, Espagne, Italie, etc.),
  2. attirer un public jeune.

Pour faire connaître ce nouveau service, l'ORW a effectué une vaste campagne de communication, en particulier sur Internet.  Il a lancé un blog et l'alimente notamment avec des illustrations d'artistes, mais investit aussi les réseaux sociaux, très fréquentés par le public jeune ciblé.

Les moyens sont à la hauteur des ambitions. Plus de 25000 euros sont investis pour permettre aux internautes du monde entier de suivre le spectacle avec des images et un son de qualité professionnelle (débit de 1000 kbit/s pour la vidéo et 128 kbit/s pour le son).

A terme, l'Opéra souhaiterait multiplier par 5 son audience grâce à Internet. Toutefois, même si Internet devient de plus en plus un média de masse, beaucoup d'efforts de conviction devront être déployés pour atteindre ce résultat. Il faudra d'abord séduire les internautes pour les amener à s'intéresser en plus grand nombre à l'opéra. Et surtout, il convient de les convaincre de payer pour assister au spectacle, alors qu'ils ont pris l'habitude de trouver gratuitement des contenus culturels sur Internet et de s'en satisfaire, même si la qualité est médiocre. Ce défi n'est pas propre à l'opéra, mais est partagé par l'ensemble des producteurs de contenus, qu'il s'agisse d'articles journalistiques, de conseils juridiques, de musique ou de films.

Heureusement les premiers frémissements d'évolution apparaissent. Un basculement plus sensible vers le mode payant pourrait même apparaître prochainement, compte tenu du développement de plateformes de vidéo à la demande. En effet, celles-ci apportent le confort qui manque tant aux solutions actuelles et fédèrent un contenu de plus en plus large, et pourquoi pas bientôt des œuvres lyriques, de même qu'un catalogue d'autres représentations culturelles. On peut en effet supposer que cette initiative fera des émules dans le secteur.

Pour en savoir plus

  • OperaLive 
    Assister de votre ordinateur, en direct, aux représentations lyriques de l'Opera Royal de Wallonie
    http://www.operalive.org

20:44 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : opéra, wallonie, internet

02/06/2010

Tante Elisabeth

Chant welche (langue romane parlée aujourd'hui par un millier de personnes dans un petit nombre de vallées des Vosges alsaciennes), interprété par Rosa Lopez, de Labaroche, musique de Rodolphe Burger.

01/06/2010

Higelin de passage à Bruxelles en octobre

Jacques Higelin sera sur la scène du Théâtre National (Boulevard E. Jacqmain, 111) de Bruxelles le vendredi 22 octobre 2010 à 21h00.

PLACEMENT :
Libre assis OU debout.

OUVERTURE DES PORTES :
20:30

Tarif : 20 € debout et 30 € assis.
http://www.ticketnet.be/shop/fr/manif.asp?idmanif=3529&am...