Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/02/2012

Billie Jean par Rodolphe Burger

On ne peut s'empêcher de partager cette vidéo postée par Jojo la Frite (qu'il ne nous en veuille pas de l'avoir empruntée...)

Rodolphe Burger reprenant Billie Jean de Michaël Jackson. Surprenant!

Nous vous invitons aussi à lire le compte rendu de Jojo concernant le concert de Burger donné le 11 février aux "Trois baudets".

http://hetf.blogspot.com/2012/02/rodolphe-burger-trois-ba...

13:53 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : rodolphe burger

25/02/2012

After and Old Photo par Leonard Cohen

IMG_5253.JPG

http://www.urba.ucl.ac.be/creat/documents/Infolettre%205....

23/02/2012

Tindersticks : The Something Rain

La musique et les paroles de Tindersticks - maintenant dans leur troisième décennie - ont toujours été construites autour d'un mélange d'émotions. Le groupe explore la tristesse et le chagrin, mais cela est fait de si belle manière que l'on ne manque pas à chaque nouveauté d'être séduit. La bande à Staples pourrait d'ailleurs être accusée de s'attarder sur ces mêmes thèmes un peu trop souvent développés. Mais, le nouvel album "The Something Rain" est en cela différent. Le résultat est un glorieux et enivrant tourbillon de chansons plus émouvantes les unes que les autres.

"Chocolat" qui ouvre l'album est une longue chanson (9 minutes) fluide et sensuelle accompagnée par une basse lourde, une guitare résonnante et par des chœurs froids et féminins. Elle nous rappelle "My Sister", titre qui a attiré à eux la réalisatrice Claire Denis. Puis Stuart Staples parle enfin pour la première fois. Sa voix brillante déborde dans une cacophonie de guitare.
Les inflexions jazzy exhortant "This Fire of Autumn" contrastent parfaitement avec les merveilleuses subtilités de "A Night So Still" et un sentiment d'inquiétude enveloppe "Slippin' Shoes" qui nous met un peu mal à l'aise.

L'entêtant "Médecine" précède l'extraordinaire "Frozen" qui se démarque dans la deuxième partie de l'album. Pulsations basses et cris stridents suspendus dans l'air avec la voix d'un Staples implorant comme surgissant de la brume. Il est tendu et nerveux. On sent que tout cela pourrait s'effondrer à tout moment. Mais il tient bon. Et notre récompense finale c'est "Come Inside" à la beauté luxuriante. Staples chante avec un tremblement dans la voix, comme s'il était sur le point de se briser. Coup de maître final : un solo de saxophone des plus glorieux. Enfin, le rideau se referme sur l'obsédant instrumental "Goodbye Joe" qui semble anodin à la première écoute mais qui révèle toute la richesse et le talent des musiciens.

Bien différent des huits autres qui l'ont précédé, l'album "The Something Rain" est celui de la maturité. Confiant, le groupe a enregistré ce qu'il avait dans la peau. Mixé par Staples dans son propre studio Le Chien Chanceux, le nouvel album est somptueux et des plus enrichissants. Pour être en mesure de créer quelque chose d'aussi beau, un groupe doit être à un stade très avancé de son existence. Chaque membre prouve son habilité à jouer et à faire ressentir ses émotions.

La musique de Tindersticks est un exquis réconfort.

 
 

21:59 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

21/02/2012

Murmures des Murs d'Aurélia Thierrée

Du 15 au 18 février 2012, le Théâtre de Namur a accueilli Aurélia Thierrée et son nouveau spectacle "Murmures des Murs". Créé et mis en scène par sa mère Victoria Thierrée-Chaplin en mars 2011, ce spectacle a déjà été présenté en Italie, au Brésil et en décembre 2011 à Londres.

Aurélia fait ses cartons, elle doit fuir. Deux hommes s'approchent et lui disent qu'elle est la dernière. Les cartons sont là, éparpillés et jamais totalement fermés. Elle range et emballe quelques objets oubliés. Ses souliers rouges apparaissent et disparaissent comme par enchantement. Le ton est donné. On ne peut pas se tromper, nous sommes bien entrés dans l'univers de la famille Thierrée-Chaplin, un univers complètement irréel qui nous invite au pays de la poésie, de l'imaginaire et de l'illusion.

Des immeubles entiers envahissent la scène. L'artiste escalade les façades, se cache de certains êtres tantôt inquiétants tantôt merveilleux, fait la connaissance d'un monstre de papier bulle et de marionnettes étranges ou encore se trouve plongée dans des histoires, des bribes de vies qui ne sont pas les siennes. Bref, elle est prise au piège des murmures des murs.

Les jolies scènes (qui manquent parfois de liant) se succèdent à un rythme effréné. Une table donne des ailes à une Aurélia danseuse. Grand moment d'illusion qui pourrait être le point d'orgue de ce spectacle. Un monstre du Loch Ness envoie notre héroïne au fond de l'océan en vagues de toile. Le papier peint s'effrite et s'anime d'un curieux regard.

Aurélia est aussi accompagnée par deux autres interprêtes : le danseur porto-ricain Jaime Martinez et l'acrobate Magnus Jakobsson qui a notamment participé à la Symphonie du Hanneton et Au Revoir parapluie de James Thierrée.

Ce spectacle majestueux et ensorcellant nous a fait découvrir une merveilleuse et une inoubliable Aurélia Thierrée.

12/02/2012

Rodrigo Leao et son Cinema Ensemble à Namur

Rodrigo Leao était présent au Théâtre royal de Namur ce vendredi 10 février. Venu pour présenter son nouvel album "A Montanha Magica", le compositeur portugais nous a offert un magnifique et envoûtant concert. Il fut accompagné par 6 musiciens (claviers, violons, contrebasse, guitare basse, batterie et accordéon) et par la chanteuse, Ana Vieira. L'ensemble a joué en parfaite communion en prenant énormément de plaisir et en le communiquant à un public conquis. Ce mélange de musique classique (on pense à Philip Glass), de chansons portugaises (ah! les belles heures de Madredeus) et même de bal musette (avec ce son si particulier de l'accordéon) fut un dépaysement sonore total qui nous a apporté un peu de chaleur du Portugal.

Petit rappel biographique : Rodrigo Leao est né en 1964 à Lisbonne. En 1985, il rencontre Pedro Ayres Magalhaes avec qui il fonde le groupe Madredeus. Ils recrutent par casting la très belle chanteuse Teresa Salguiero. Durant 10 ans, Rodrigo Leao va vivre cette aventure de par le monde. Depuis 1993, il a entamé une carrière solo. Sa musique, très cinématographique, mêle différents genres. Pour l'album "A Mae", il avait notamment invité Neil Hannon de Divine Comedy, Stuart Staples de Tindersticks et Daniel Melingo, ex Gotan Project. Il a aussi enregistré un titre avec Beth Gibbons de Portishead.

Un extrait de Madredeus:

11:07 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : musique, rodrigo leao

23/01/2012

L'enchantement de Sophocle par Wajdi Mouawad


DES FEMMES : Les Trachiniennes - Antigone - Electre

Texte Sophocle - Traduction Robert Davreu - Mise en scène Wajdi Mouawad

"Ce qui ne m'étonne pas, ne me bouleverse pas". Les paroles de Mouawad lors de l'exceptionnelle rencontre avec son public en ce dimanche 22 janvier résonneront encore longtemps dans le théâtre de Namur. Devant une très nombreuse assistance, le metteur en scène libanais nous raconte sa vie, son parcours artistique, ses rencontres. "L'homme devient artiste en rencontrant l'art. Pas besoin de connaitre le malheur." Inévitablement, les auteurs grecs viennent à lui. Sophocle...

Trois tragédies unies par une nouvelle traduction, une troupe d'acteurs enthousiastes, la présence toute en sobriété de Bertrand Cantat (le choeur - personnage effacé qui commente l'action) dont la voix reconnaissable immédiatement emplit l'espace. Voix déchirante, forte, douloureuse et parfois douce posée sur une musique de Bernard Falaise, d'Alexander MacSween et de Pascal Humbert (ex-bassiste de 16 Horsepower). Dans toute sa puissance indéniable, Cantat apporte la démesure et la blessure des hommes (et en même temps sa propre blessure).

sophocle,théâtre,wajdi mouawad

 sophocle,théâtre,wajdi mouawad

La traduction nouvelle de Robert Davreu des pièces de Sophocle est une langue simple et fluide. Il va traduire les sept qui nous soient parvenues et Wajdi Mouawad les montera toutes d'ici 2015 pour enfin les présenter dans leur intégralité dans le cadre de Mons 2015.

La mise en scène assez sobre pour les deux premières oeuvres devient moins conventionnelle et plus audacieuse (souvenons-nous de "Seuls") pour Electre. Wajdi Mouawad multiplie les effets artificiels, pluie, terre, boue, eau des libations, des purifications. Electre patauge dans la boue et s'ébroue dans un tonneau. Les protagonistes se lavent pour se purifier le corps et l'âme.

Dans les rôles de Déjanire, Héraclès, Clytemnestre, saluons Sylvie Drapeau; dans ceux d'Antigone et de Chrysothémis, la dramaturge Charlotte Farcet et l'impressionnant Patrick Le Mauff dans les rôles de Créon et Egisthesophocle,théâtre,wajdi mouawad.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis voilà qu'apparait Electre. La très belle comédienne Sara Llorca nous subjugue. C'est une véritable tragédienne. Elle qui possède les moyens physiques et sensibles de porter le personnage donne à Electre sa vérité bouleversante cristallisant ainsi le projet du metteur en scène.

sophocle,théâtre,wajdi mouawad

Près de cinq heures durant, c'est un chant à la fois vital et brutal qui s'est élevé de la scène namuroise. Déjanire meurt d'amour, d'avoir trop ou mal aimé son Hercule infidèle, puis de lui avoir enlevé la vie involontairement, accidentellement presque, par jalousie, en voulant le reconquérir. Antigone résiste à la tyrannie aveugle du roi Créon, jusqu'à mourir par principe et par amour pour son frère tombé au combat. Électre, malade d'un père assassiné par sa propre mère, ne trouve le repos que dans une vengeance sanglante et inhumaine.

Wajdi Mouawad nous parle de la beauté des femmes, de leur force, de leur grandeur, de destins tragiques. Les mythes dont s'inspire le théâtre antique nous racontent des vérités universelles, pas toujours belles sur nous-mêmes, sur nos peurs, nos faiblesses, nos rêves, nos joies et nos misères.

15/01/2012

Musique mythique et mystique

8 titres live d'un groupe cultissime qui va sortir un nouvel album en 2012 et préparer une tournée mondiale. A vous de les découvrir...

http://www.slicingupeyeballs.com/2011/11/28/dead-can-danc...

http://deadcandance.com/

A l'avance, on s'en réjouit déjà!

10:56 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

Un inédit des Doors surgit

 Un inédit des Doors surgit

La pochette du sixième album des Doors. - DR
 
Même s'il arrive avec un peu de retard, les fans des Doors vont recevoir ce cadeau de Noël avec grand plaisir. Alors que Warner proposera fin janvier une version liftée de L.A. Woman plus de quarante ans après la sortie en avril 1971 du sixième album du groupe californien - Jim Morrisson, alcoolo et junkie au dernier degré mourra le 3 juillet de la même année dans une chambre d'hôtel à Paris -, un inédit de l'enregistrement studio finalement non retenu surgit.

Son nom: She Smells So Nice. Sa durée: 3 minutes 27.

She Smells So Nice by The Doors Official

S'il n'atteint évidemment pas les sommets empruntés par les mythiques morceaux LA Women et Riders on the Storm, ce She Smells So Nice se nourrit toutefois de la même veine bluesy des dix morceaux qui forment cet album culte.

Cette réédition de LA Woman proposera également des version alternatives de Love Her Madly, Riders on the Storm et du titre qui donne son nom à l'album.

Un DVD making of des sessions d'enregistrement doit voir le jour courant 2012.

08:27 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, doors

10/01/2012

Nouvelle Chanson de Tindersticks : Slippin' Shoes

tindersticks - Slippin' Shoes (taken from the forthcoming Album "The Something Rain") by 247QM

from the CITY SLANG Press Release:
“”Making albums is a tricky thing; writing, arranging, playing, recording, mixing, all so important to get right. Then there is that other element which permeates everything; desire. If you have this, you can fuck up any or all of the above and still succeed in making something beautiful. We have experienced this many times.
What happens when you get all of those other elements right too? Something we have only felt once before.” (Stuart A. Staples)

1. Chocolate
2. Show Me Everything
3. This Fire Of Autumn
4. A Night So Still
5. Slippin’ Shoes
6. Medicine
7. Frozen
8. Come Inside
9. Goodbye Joe

“At the albums heart lies the memory of the people we have lost in these last two years, but we were in no mood to be maudlin. It’s to them. But it’s for us. We are still drinking, laughing, crying, fighting, fucking, making our music. They wouldn’t have wanted it any other way.”

tindersticks

Stuart Staples, éternel leader des élégants et ténébreux britanniques Tindersticks, donne sa première interview de l’année à Obsküre Magazine. Il livre aux lecteurs les clefs d’un nouvel album, "The Something Rain", où se dévoile un Tindesticks raffermi, plus intimiste et sombre que sur ses derniers travaux. La mort a pavé son chemin, mais le groupe en tire une étrange lumière.
(Photo : Christophe Agou)

http://www.tindersticks.co.uk/splash.php

Nouvelle chanson "Frozen"

http://www.tindersticks.co.uk/the-something-rain/

21:33 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tindersticks

James Thiérrée recherche des danseurs

James Thiérrée (La Symphonie du Hanneton, La Veillée des Abysses, Raoul) recherche pour sa prochaine création en janvier 2013 des danseurs. Grande technique et expériences de scène sont souhaitables, danse fortement physique, radicale et instinctive, jeu corporel et théâtral (vertige s'abstenir).

james thiérrée

A envoyer : CV + photo + vidéo pour une première sélection à : audition@compagnieduhanneton.com

par la poste : Junebug - 145, rue de Belleville 75019 Paris France

Auditions en janvier 2012.

19:36 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : james thiérrée

Verdenne 1944

histoire,bourdon,verdenne,marenne,bataille des ardennesLors du 50ème anniversaire de la Bataille des Ardennes, fut publié en décembre 1994 un ouvrage de Jean-Louis Giot, intitulé "Verdenne 1944", suivi de "Mon Noël 1944", récit d'Albert Gaillard.

Décembre 2011, ce livre est réédité par l'Edition Memory Presse dirigée par Jean Henrotin. Cet ouvrage relate les évènements réels tels qu'ils se sont déroulés en décembre 1944 et janvier 1945 à Verdenne et dans la région.

Le lecteur découvre ainsi toutes les opérations militaires entreprises pour le contrôle de la route Marche-Hotton avec toutes les conséquences que la population civile a vécues dans la crainte et l'incertitude. Les auteurs se sont intéressés plus particulièrement aux faits qui eurent lieu entre le 20 et le 26 décembre 1944 à Verdenne, Bourdon, Marenne et Menil-Favay.

Ce livre est en vente à la librairie "Night and Day", rue Notre-Dame de Grâces à Marche-en-Famenne.

31/12/2011

Histoire locale : cuvée 2011

- La 26ème édition des Annales (2011) du Cercle historique de Marche-en-Famenne, Hotton et Rendeux vient de paraître.

croix d'occis,annales,marche-en-famenne,hotton,rendeux,segnia

La première partie du document comprend une étude réalisée par René Hoven et Frédéric Warzée intitulée "Les croix d'occis des communes de Marchen-en-Famenne, Hotton et Rendeux". Ces croix sont des petits monuments qui rappellent le souvenir de quelqu'un mort subitement en dehors de son habitation (mort naturelle, accidentelle ou criminelle). Elles se situent généralement au bord des chemins.

La seconde partie est consacrée aux souvenirs du séminariste-brancardier Edouard Potier qui a laissé un document intéressant sur la vie dans les tranchées de l'Yser pendant la guerre 14-18.

Enfin, la troisième partie est un travail très fouillé de Maurice Petit qui nous raconte l'histoire du réseau de renseignements Clarence au service des Alliés lors de la seconde guerre mondiale et de son fondateur, le résistant Walthère Dewé.

 

- Le Bulletin du Cercle d'Histoire et d'Archéologie d'Houffalize SEGNIA, tome XXXVI - fascicule 4 - 2011 vient aussi de sortir de presse.

Tout d'abord, M. Dubru nous conte l'histoire d'une famille française appellée d'Hoffalize. Les origines de cette famille que l'on s'efforce de raccrocher aux seigneurs d'Houffalize sont très obscures.

croix d'occis,annales,marche-en-famenne,hotton,rendeux,segnia

Second article : "Au début du XXe siècle, une famille houffaloise : les Dislaire" suivi par "Les scieries houffaloises" de Louis Dislaire.

Ensuite, M. Nollomont raconte comment un paysage de Houffalize reproduit sur une carte postale a inspiré l'illustrateur d'un billet de banque émis au Grand Duché de Luxembourg en 1943.

Pour terminer, Joseph Neysen nous explique dans le détail le dernier vol du bombardier B-24 "Pégase" qui s'est écrasé en septembre 1944 dans la région de Gouvy-Rogery.

 

30/12/2011

WunderKammer, le cabinet de curiosités du XXIe siècle

Le Botanique à Bruxelles présente une exposition originale jusqu'au 29 janvier 2012 intitulée "WUNDERKAMMER : cabinet de curiosités contemporain".

exposition,jean-luc moerman,wim delvoye,charley case

Le principe d'un cabinet de curiosités est simple : rassembler en un lieu des objets extraordinaires, collectionnés pour le plaisir de les montrer.

exposition,jean-luc moerman,wim delvoye,charley case

L’exposition construite par le commissaire Antonio Nardone offre différents niveaux de lecture : tout d’abord un choix personnel d’œuvres et d’artistes contemporains (principalement belges) comme Jan Fabre, Wim Delvoye ou Jean-Luc Moerman, mais aussi toute une série d’artistes moins connus qui méritent le détour. Un seul point commun rassemble les œuvres qui pré-existaient à l’exposition, un certain rapport à la nature.

exposition,jean-luc moerman,wim delvoye,charley case

exposition,jean-luc moerman,wim delvoye,charley case

Il propose ensuite une scénographie qui fait résonner les objets entre eux. Le Museum a été aménagé pour se concentrer en un espace sombre, éclairé par des lustres.

exposition,jean-luc moerman,wim delvoye,charley case

Comme chaque objet remarquable est censé faire rêver le monde, Antonio Nardone a demandé à un auteur de raconter une histoire sur chacun des artistes, en laissant courir son imagination à partir de l’une ou l’autre œuvre présentée.

exposition,jean-luc moerman,wim delvoye,charley case

Pour compléter l’expérience de la visite et de la lecture, le visiteur sera également plongé dans un environnement sonore, constitué d’une vingtaine de plages musicales compilées par l’ASBL RED, un collectif qui s’est prêté au jeu des mélanges musicaux, entre Benjamin Britten, Einstürzenden Neubauten, Coldcut et Depeche Mode.

exposition,jean-luc moerman,wim delvoye,charley case

En conclusion, une exposition extraordinaire à voir et à revoir avec ce mélage d'oeuvres savamment organisé. Une impression d'étrangeté et de mystère...

exposition,jean-luc moerman,wim delvoye,charley case

exposition,jean-luc moerman,wim delvoye,charley case

exposition,jean-luc moerman,wim delvoye,charley case

exposition,jean-luc moerman,wim delvoye,charley case

exposition,jean-luc moerman,wim delvoye,charley case

exposition,jean-luc moerman,wim delvoye,charley case

exposition,jean-luc moerman,wim delvoye,charley case

exposition,jean-luc moerman,wim delvoye,charley case

Oeuvres de Pascal Bernier, Ulrike Bolenz, Charley Case, Eric Croes, Wim Delvoye, Laurence Dervaux, Yves Dethier et Olivia Droeshaut, Jacques Dujardin, Jan Fabre, Alessandro Filippini, Manu Geerinck, Roberto Kusterle, Alexandra Leyre Mein, Jean-Luc Moerman, Michel Mouffe, Vincent Solheid, William Sweetlove, Bénédicte van Caloen, Patrick van Roy, Sofi van Saltbommel.

28/12/2011

Pinocchio et ses amis, comme vous ne les avez jamais vus

Chaperon Rouge ou Blanche Neige, des personnages de contes qui continuent de titiller les plus grands plasticiens du 21° siècle. Mais attention, le conte ne s’adresse pas qu’aux enfants…

Attention, il ne reste plus que deux jours pour visiter cette expo à la Maison de la Culture de Namur. C’est l’occasion de voir ces héros des contes, comme vous ne les avez jamais vus. L’expo balade le visiteur dans l’univers des grands personnages que l’on associe souvent à Disney. Mais au-delà de l’image et des apparences, l’aventure est tout autre.

Alice Anderson, Matthew Barney, Catherine Baÿ, Katia Bourdarel, Will Cotton, Wim delvoye, Jim dine, Anna Gaskell, Karen Knorr, Kiki Smith
Du 24 septembre au 30 décembre, tous les jours, de 12 heures à 18 heures sauf le 25 décembreà la Maison de la Culture, 14, Avenue Golenvaux, à Namur.

La Blanche-neige de Wim Delvoye - photo: Christine Pinchart

Un conte qui prend sa source sur le plateau de la tradition orale. Jean-Michel François, co-commissaire de l’exposition avec Olivier Duquenne : « On retourne aux sources du conte, qui n’est pas destiné aux enfants. Les contes étaient réservés aux veillées pour les adultes, même si les enfants venaient s’y greffer. Comme cette expo qui n’est pas destinée à tous les regards« .

Et le côté érotique des contes de fées on le retrouve dans l’exposition, avec une sorte de cabinet des curiosités, dédié à l’unique artiste belge du lieu, Wim Delvoye. Heureusement, ses oeuvres sont bien à l'abri des regards des enfants.

 

exposition,wim delvoye,namur

12/12/2011

HOTTON WAR CEMETERY


Pour aider les familles anglaises à retrouver la tombe de leur proche tué lors de l'Offensive des Ardennes en décembre 1944 et enterré au cimetière d'Hotton, voici le lien vers trois sites :

To help English families find the grave of their loved one killed in the Battle of the Bulge (Hotton - Verdenne - Menil-Favay) in December 1944, here is the link to three sites:

http://www.veterans.gc.ca/fra/archives/belgique65/cimetie...

http://www.cwgc.org/search/cemetery_reports.aspx?cemetery...

http://www.cwgc.org/search/cemetery_plans.aspx?cemetery=2...

bataille des ardennes,battle of the bulge,hotton