Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/12/2011

Hubert-Félix Thiéfaine au Zénith de Lille

Petit tour en France, ce 6 décembre, à Lille, pour le concert de Hubert-Félix Thiéfaine.

Après Bruxelles en octobre, le Zénith de Lille en décembre.

Comme la playlist du concert n'a guère varié depuis le Cirque Royal, nous allons surtout relever les autres différences. Tout d'abord la salle du Zénith. Agréable surprise. Une fosse spacieuse pouvant accueillir plus de 2.000 personnes et des gradins confortables. Disons que c'est un petit Forest National amélioré. Et pour ne rien gâché, un son excellent (par rapport à la salle bruxelloise, il n'y a pas de discussion). Bref, nous avons enfin trouvé une très bonne salle de concert proche de nos frontières. 

La première partie: Archimède. On n'a rien contre ce groupe. C'est de la chanson française gentille. Par contre, le chanteur avec ses airs de l'insupportable Liam Gallagher d'Oasis nous a profondément agacé. Un conseil : un peu plus de naturel ne peut nuir à un groupe qui a certainement de l'avenir.

Le concert de HFT? Bon dans son ensemble. Rien d'extraordinaire à ajouter par rapport à octobre, exceptée la participation de Lucas Thiéfaine (son fils) à la guitare acoustique sur le titre "Mathématiques Souterraines". Un jeu de lumières plus élaboré qui n'avait pas sa place au Cirque a rendu l'atmosphère encore plus "magique". Le final avec "Les Filles du Sud" nous a surpris, par contre, avec la mise en scène guignolesque du t-shirt. HFT lentement enlève son t-shirt, se retrouve torse nu comme sur la pochette de son dernier album, s'essuie le visage et le jette avec désinvolture dans les premiers rangs du public. Musiciens excellents mais la guitare d'Alice ne nous a toujours pas convaincu.

Parlons maintenant du public. Des spectateurs français bizarrement amorphes, "mous du genou", indisciplinés aussi. Des flashs intempestifs d'appareils photos ont forcé HFT à arrêter au milieu de la deuxième chanson et à demander aux fouteurs de troubles de stopper ce mitraillage.

Finalement, on a senti un Thiéfaine sur scène plus à son affaire, plus présent, moins absent qu'à Bruxelles. Mais, HFT ne "grandit" pas avec l'âge. Il ne sera pas avec les années passant un nouveau Bashung, ce dernier étant devenu à la fin une "légende" de la chanson française. Thiéfaine a connu ses plus belles années il y a 20, 30 ans. La période Sterne était la meilleure et le chanteur le sait. Ses concerts actuels ne sont plus des grandes messes. Ce sont des tours de chants simples, sans grande émotion, accompagnés souvent par un public calme et silencieux. HFT s'arrêtera-t-il après cette tournée? En tout cas, s'il continue sur cette voie, il est certain qu'il se fera vite oublier.

05/12/2011

Marenne : salle des fêtes et théâtre

 

IMG_4926.JPG

Salle des fêtes de Marenne (Hotton) construite en 1906, pour y dire la messe, en attendant la construction de l'église en 1908. Cette salle servit aussi de théâtre. Entre les deux guerres, on y interprêta notamment "Nos héroïques aïeux sous la Révolution française", pièce écrite par l'abbé Dernivoy, qui raconte l'histoire de l'abbé Saint-Viteux. Ce prêtre, réfractaire aux envahisseurs français, était obligé de se cacher et de célébrer les messes, à partir de 1797, dans les bois, conférait les sacrements chez Monsieur Rock à Menil-Favay ou au château-ferme de Bourdon. Jusqu'en 1802, les messes ont été dites tantôt dans une cave, tantôt dans une grange. Il a rayonné de Focagne à Grimbiémont, de Champlon-Famenne à Hampteau. Son autel portatif a été conservé chez le Docteur Toussaint à Dolhain. Où se trouve-il aujourd'hui? Cette oeuvre est-elle encore en dépôt dans un grenier de Marenne ou environs? Dans une bibliothèque communale? Nous serions intéressé par la lecture de cette pièce.

IMG_4932.JPG

12:04 Publié dans Carte postale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marenne

03/12/2011

Dernières nouvelles de nos ethnos-compositeurs voyageurs

C'était pas la peine de crier ce vendredi à 16h00. On voyage en Allemagne, en Suisse allemande, dans le Jura suisse... Voiture rapide, musique rapide. Sonorité du mot sans signification. Transe! Espace créé par la guitare. Paraphrase autour de motifs de musique romantique. Une guitare didactique et narrative. Textes et sample. "Le temps est autre chose pour lui. Je suis heureux." Voix et répétition. Couches de paroles de voix aimées et de fantômes. Du montage dans l'air ou l'espace d'un roman. Spicer, Deleuze, archives sublimes et funèbres. Musique au présent et ancien, boucle étrange. Ecriture et musique inspirées, rythme ouvert et passionnant. Radioactivité, reprise et variations. Remède et geste iconoclaste à la voix d'Einstein. Minimal et variabilité de la guitare, écart joué avec le plaisir de la danse. Chauffeur de salle à la libertée diminuée. Surgissement du moment du concert non improvisé. Boucle travaillée à l'effet enregistré sur boucle ancienne. Entrechoquement, machine, voix de Goethe à la gorge du grand maître. Machine à voix. Emotivité et articulation lente. Langue ambivalente au blocage tardif. "Love letter" à la bonne Allemagne. Herzog et l'abécédaire à l'origine de l'orphelin de l'Europe. Robinson et enfants sauvages aux romans de formation. Apprentissage rapide : L'Énigme de Kaspar Hauser . Le rêve au collage d'une caravane dans le désert. Intonations précieuses. Sample funèbre et mélancolique et code d'images merveilleuses. Image projetée. Enfance sollicitée par les souvenirs mixés par le contraire... Da Da Da. Venons de loin...

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4355085

Nouvelles de Dernière Bande:

http://dernierebandemusic.com/

 

France Inter : le Pont des artistes (diffusion 21/01/2012)

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=243873

30/11/2011

Le retour de Tindersticks pour février 2012

 

tindersticks,musique

first 2012 european tour dates announced


Tindersticks is putting the finishing touches to a new album which will be released in February 2012 and followed by a European tour.

The first dates to be announced along with ticket links are below:

Monday 5 March
Paris, Trianon
Tel: 0 892 683 622 (0,34€/min) / International calls : +33 1 41 57 32 28
www.fnacspectacles.com/ -
Tel: 0 892 390 100 (0,34€/min) / International calls : +33 1 46 91 57 57
www.ticketnet.fr/en/index
www.digitick.com
www.alias-production.fr

Tuesday 6 March
Brugge, Concertgebouw
Tel: 0032 50 33 20 14
tickets

Wednesday 7 March
Berlin, Volksbuhne
Tel: +49 30 6110 1313
tickets

Saturday 10 March
Copenhagen, Koncerthuset, Koncertsalen
Tel: +45 70 263 267
tickets

Sunday 11 March
Amsterdam, Melkweg Rabo Zaal
Tel: 0900 – 300 1250 (only Holland)
Tel: +31 10 59 271 25 (only international)
tickets

Tickets go on on sale on the morning of Friday 18 November 2011.

More dates to be announced soon!

18:21 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tindersticks, musique

29/11/2011

Si Gênes m'était conté

IMG_4937.JPG

Carte DCR de Gênes (commune de Rendeux) - Le Village. Oblitérée le 10 octobre 1914.

On aperçoit au centre de la carte le clocher de l'ancienne chapelle Saint-Isidore. Bâtie au XVIIIème siècle, cette église fut restaurée vers 1784, 1872, 1880 et en 1894 par l'architecte Remont. Malgré ces travaux, elle se détériora au fil des années. Durant la seconde guerre mondiale, le curé de Hodister et de Gênes opta pour la reconstruction d'une nouvelle chapelle. Entre-temps, elle subit des dégâts lors de l'Offensive des Ardennes, fut démolie et remplacée par un baraquement allemand.

Il faudra attendre avril 1966 pour que la première pierre de la nouvelle église (imaginée par l'architecte Roger Bastin) soit posée.

Source : "Un autre regard sur nos églises et nos chapelles" par Jean-Marie Antoine, Rendeux, 2011.

image.jpg

26/11/2011

"The days of pearly spencer" par Rodolphe Burger

Dernière Bande en 1985...

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=244311

A écouter à partir de la minute 22'

"Jean de Bruges" : un inédit de Brel!

Le poème symphonique "Jean de Bruges", dernier inédit de Brel, se trouve sur Youtube. Nous avons décidé de le partager avec le plus grand nombre. Bonne ou mauvaise idée?

L'album "Jacques Brel chante la Belgique" sur lequel se touve ce "Jean de Bruges" avec le très beau "Il neige sur Liège" est sorti en 1963 et a été tiré à plus ou moins 800 exemplaires. Cet album a été offert aux participants de l'assemblée générale des bourgmestres de Belgique qui fêtaient (en 1963) les 50 ans de leur association.

La musique est signée par François Rauber. La voix féminine est celle de Janine de Waleyne. Il va s'en dire que cet album est le plus recherché par les collectionneurs de Brel.

24/11/2011

And I Ride And I Ride

Un film de Franck VIALLE et Emmanuel ABELA avec Rodolphe Burger.

da da da par favoritechoses

Reprise surprenante!

23/11/2011

L'Ours à demi-lêché de Fabrice Luchini

C'est dans l'inconfortable, vétuste et grinçant Théâtre Royal des Galeries à Bruxelles que Fabrice Luchini a donné son premier spectacle ce mardi 22 novembre 2011 (deuxième soirée, le mercredi 23 novembre à 20h15').

Luchini, très en verve, a récité de façon magistrale des textes, entre autres, de Nietzsche, Céline, Hugo, Baudelaire, mais a surtout laissé la vedette à Jean de la Fontaine.

fabrice luchini

Dans son style bien particulier, l'acteur français a récité de nombreuses fables, notamment celle de "L'Ours et l'Amateur des Jardins", véritable pépite, répétant celle-ci sans prononcer le "S" de l'ours (moment d'anthologie), décortiquant quelques phrases, quelques mots, pour le plus grand plaisir des spectateurs qui auront aussi la joie d'entendre l'inévitable "Le Renard et le Corbeau" en verlan et à la manière d'un "jeune des banlieues".

On connait Luchini. Les grosses ficelles vont apparaître. Ainsi, on aura droit aux habituels apartés. La bête de scène est lancée : les mémorables citations de son ami Johnny (Hallyday, bien sûr); les commentaires politiques sur la gauche française et sur la Belgique unie; la comparaison entre le public parisien et bruxellois, entre les "riches" spectateurs assis dans les fauteuils de l'orchestre et les "pauvres" installés aux balcons; la mauvaise humeur de Robert qui s'emmerde à son spectacle; la chanson "Mamy Blue" reprise en choeur par le public...

Durant 2 heures, Fabrice Luchini, cet extraordinaire diseur, égal à lui-même, a offert un spectacle de très grande qualité, mais sans réelle surprise pour un habitué de ses rendez-vous.

Un grand et unique talent!

"Show Me the Place" de Leonard Cohen

Le nouvel album de Leonard Cohen "Old Ideas" sortira le 31 janvier 2012.

En attendant, voici le premier extrait : "Show Me the Place".

Show Me The Place by leonardcohen

http://www.leonardcohen.com/us/oldideas

AUDIO-Ecoutez-le-premier-single-du-prochain-Leonard-Cohen_image_article_paysage_new.jpg

LE PREMIER ALBUM STUDIO EN HUIT ANS DE CE POÈTE ADULÉ EST LE DERNIER-NÉ DANS UNE CARRIÈRE PRIMÉE S’ÉTENDANT SUR SIX DÉCENNIES

(Toronto, ON - 22 novembre 2011) - OLD IDEAS, un album de Leonard Cohen, sortira sur Columbia Records le 31 janvier 2012.

Les dix chansons de l’album abordent de façon poétique quelques-uns des dilemmes les plus profonds de l’existence humaine : la relation avec un être transcendant, l’amour, la sexualité, le deuil et la mort. Old Ideas, qui est sans doute l’album le plus ouvertement spirituel de cet artiste adoré, inspire un engagement envers un sentiment plus puissant de compassion et de décence. Vous pouvez réserver un exemplaire d’Old Ideas dès maintenant à l’adresse www.LeonardCohen.com, où sa chanson «Show Me The Place » est également diffusée en mode continu. Les admirateurs qui réservent un exemplaire auront droit à un téléchargement instantané de la nouvelle chanson.

Bien que l’enregistrement d’Old Ideas ait commencé sérieusement en janvier 2011, Plusieurs nouvelles chansons et leurs paroles ont été mises en chantier depuis plusieurs années. Deux pistes, « Amen » et « Lullaby », avaient initialement été enregistrées en 2007 alors que les premières versions avaient été jouées en spectacle pendant la tournée mondiale à guichets fermés de Leonard Cohen, qui a récemment pris fin.

Les admirateurs ont eu un autre aperçu de ce qui les attendait lorsque Leonard Cohen a pris la parole à titre de lauréat du prix de littérature Principe de Asturias d’Espagne, en octobre.

« En vieillissant, j’ai commencé à comprendre que cette voix était accompagnée d’instructions. Et les instructions étaient celles-ci... ne jamais se plaindre avec désinvolture. Et si l’on exprime la grande défaite inévitable qui nous attend tous, cela doit être fait dans les limites strictes qu’imposent la dignité et la beauté. »

L’album de Leonard Cohen a été réalisé avec Patrick Leonard, Anjani Thomas, Ed Sanders et Dino Soldo. En complément à la voix de baryton caractéristique de Leonard Cohen sur Old Ideas, on peut entendre les chanteuses exceptionnelles Dana Glover, Sharon Robinson, The Webb Sisters (Hattie et Charley Webb) et Jennifer Warnes. La conception et les dessins de la couverture de l’album ont été réalisés par Leonard Cohen lui-même.

LISTE DES PISTES D’OLD IDEAS :
Going Home
Amen
Show Me The Place
The Darkness
Anyhow
Crazy To Love You
Come Healing
Banjo
Lullaby
Different Sides

12:21 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : leonard cohen, musique

22/11/2011

Medicine

Le nouvel album de Tindersticks qui sortira en février 2012 s'intitule "The something rain". Enregistré entre mai 2010 et août 2011, il comprend 9 chansons. Voici "Medicine", tiré donc de cet album avec une vidéo réalisée par David Reeve dans le studio du groupe "Le Chien Chanceux". Chanson sans réelle surprise, bien dans le ton de la bande à Staples.

17:28 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tindersticks, musique

17/11/2011

"Psychopharmaka" de Olivier Cadiot et Rodolphe Burger

PSYCHOPHARMAKA

BÂLE, BERLIN, PARIS
Concert de Olivier Cadiot et Rodolphe Burger
En 1999, Rodolphe Burger et Olivier Cadiot, à la demande du festival Babel de Strasbourg, sont partis en expédition dans une vallée des Vosges a la rencontre d’une langue survivante : le ≪ welche ≫. Un dialecte roman parlé par moins d’un millier de locuteurs autour de Sainte-Marie-aux-Mines. En collectant des paroles, des chansons, des anecdotes, ce qui aurait pu ressembler à un disque ethnographique est devenu un projet multiple, un disque dansant où les voix sont rejouées, mixées. Des chansons traditionnelles se mélangent à la poésie américaine et a des hymnes indiens. Ce disque inaugure pour eux une nouvelle manière de travailler ensemble, de fondre autrement paroles et musique.

3-Rodolphe-lives.jpg

Deux ans plus tard, ils tentent une expérience similaire moins linguistique que géographique avec le disque au large de Roscoff. Cette fois-ci on peut danser avec la chorale locale, la voix de Deleuze, les cloches et Jack Spicer. Leur nouveau projet Psychopharmaka est une plongée dans la langue allemande et sera réalisé en voyage. De Bâle à Dresde via Sils-Maria, de Berlin à Bremerhaven en passant par Göttingen. Disque d’autoroute pour romantiques allemands. Voyage entre Schubert et DAF, arrêt du convoi sur les hauteurs de Leipzig, déjeuner avec Kraftwerk, sampler la voix du Kaspar Hauser, réciter Reinhard Priessnitz, bruits de bar, morceaux d’électro, Yödel Hölderlin !

Sample
Olivier Cadiot
Guitare, chant
Rodolphe Burger
Basse, clavier
Julien Perraudeau
Batterie
Alberto Malo

Interview d'Olivier Cadiot:

http://www.scenesdeurope.eu/fr/evenement/131-psychopharmaka

Coproduction Compagnie Rodolphe Burger, Les Voûtes, la Comédie de Reims—CDN / festival Reims Scènes d’Europe. 
 
En bonus, Laure Adler reçoit Rodolphe Burger : http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4314619
 
Autre bonus : "Faustus Song" que l'on peut écouter sur le blog de Gaël:

13/11/2011

Lulu : live à Cologne

Lou Reed et Metallica ont présenté ce 11/11/11 à Cologne l'album "Lulu". Voici quelques extraits et interviews de ce qui pourrait être le pire album de l'année. A vous de juger, mais, personnellement, on apprécie.

Le show complet à voir via ce lien:

 http://www.einslive.de/medien/html/1live/2011/11/11/1live...

09/11/2011

Ubu enchaîné : un Cantona incompréhensible!

Du 8 au 15 novembre 2011, le Théâtre Royal de Namur accueille « Ubu enchaîné », pièce difficile à suivre, d’après Alfred Jarry, mis en scène par Dan Jemmett, avec Eric Cantona, Valérie Crouzet et Giovanni Calo. Cette pièce, qui ne dure heureusement qu’une heure, raconte l’histoire d’Ubu, le symbole de la tyrannie du pouvoir. Ubu, (sur)joué par Cantona, est condamné, jeté en prison puis conduit aux galères les fers aux pieds. Il décide alors de devenir esclave et roi des prisonniers.

624_341_2c3cf2158940b4c87f4bb90024ea4480-1320750233.jpg

Cantona, constamment assis, ressemble à un gorille en cage (The King… Kong ?), vociférant des phrases qu’on ne comprend qu’à moitié et faisant de grands gestes lancés dans le vide. Est-il bon acteur ? Nous ne pouvons pas répondre car son jeu est toujours le même. Si Cantona veut devenir acteur, nous lui conseillons vivement de suivre quelques cours de diction.

 

Le conteur, Giovanni Calo, n’arrange pas l’affaire avec son accent italien très prononcé. Pourquoi, diable, vouloir compliquer les choses alors que la difficulté du texte de Jarry suffit à elle-même ? C’est encore Valérie Crouzet (dans le rôle de la mère Ubu) qui tire le mieux son épingle du jeu. On entend enfin distinctement ce que dit un des comédiens.

 

Finalement, le spectateur lâche très vite prise et abandonne les acteurs à leurs hurlements.

Que dire d’autre ? Rien, sinon que c’est du théâtre comme on ne l’aime pas. Enorme déception !

 

12:53 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : eric cantona, théâtre

05/11/2011

Variations sur Marilou... et Bashung