Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/11/2011

Rottweilers And Mace

00:31 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tindersticks

02/11/2011

Simenon au Musée des lettres et manuscrits de Bruxelles


Le Musée des lettres et manuscrits de Bruxelles, situé dans les Galeries Royales Saint-Hubert, a ouvert ses portes au public le 23 septembre 2011 avec une exposition temporaire consacrée à Georges Simenon. http://www.mlmb.be/v2.0/?page=exposition-a-laffi

IMG_4852.JPG

A travers 160 documents classés en 8 parties, l'exposition (située au rez-de-chaussée) propose jusqu'au 24 février 2012, une vision chronologique de la vie et de l'oeuvre de l'écrivain belge : "Une jeunesse liégeoise et le départ pour Paris", "Simenon et Liège", "Simenon et Tigy Renchon", "Simenon et Maigret", "Simenon et l'après-guerre", "Simenon et l'écriture", "Simenon, l'Amérique et Denyse Ouimet" et "Simenon et le retour en Europe".

IMG_4875.JPG

Trois axes permettent de découvrir le personnage et l'écrivain. Le premier repose sur la collection des lettres et manuscrits du père de Maigret. Le visiteur peut ainsi voir, entre autre, l'enveloppe jaune provenant du tapuscrit de "Maigret s'amuse" signé en 1956, le tapuscrit original de "Maigret en meublé" signé en 1951 ou encore le calendrier de travail de "Maigret s'amuse", daté du 13 septembre 1956. Le second axe est basé sur les photographies. On découvre ainsi Simenon aux côtés de Jean Gabin, Joséphine Baker, Jean Cocteau, Marcel Pagnol ou Michel Simon. Le dernier axe présente des manuscrits des contemporains de Simenon. L'expo insiste sur les liens et les influences pouvant l'unir à Mauriac, Colette, Kessel, Camus et surtout à André Gide.

IMG_4850.JPG

Le premier étage est consacré, quant à lui, aux collections permanentes. Une attention particulière a été portée aux grands hommes belges : James Ensor, Magritte, Hugo Claus, Hergé... L'histoire de Belgique est aussi mise à l'honneur avec des lettres de Philippe II, Léopold Ier, la reine Elisabeth. Enfin, des manuscrits de grands compositeurs de l'histoire de la musique du XVIIIème au XXème sont rassemblés dans un espace qui leur est dédié : Mozart, Beethoven, Chopin, Piaf, Brel...

IMG_4876.JPG

30/10/2011

Vues de Cutry (54)

carte postale,cutry,lorraine,meurthe-et-moselle

carte postale,cutry,lorraine,meurthe-et-moselle

carte postale,cutry,lorraine,meurthe-et-moselle

carte postale,cutry,lorraine,meurthe-et-moselle

25/10/2011

Nous avons vu "Tintin et le Secret de la Licorne"


Ce 25 octobre, nous avons pu voir en avant-première le nouveau film de Steven Spielberg intitulé "Les Aventures de Tintin et le Secret de la Licorne".

Spielberg a choisi la technique de la "motion capture" pour filmer Tintin, Milou et le Capitaine Haddock. A notre grand étonnement, la magie opère dès la première minute. Les images en 3D sont splendides (le désert, l'abordage des deux navires,...) Nous sommes plongés dans un univers qui se situe entre la réalité et le dessin animé. Cette technique est tellement "parfaite" qu'on oublie au fil de l'histoire que nous avons devant nous des images de synthèse. Spielberg a certainement pris la meilleure décision en filmant le héros bruxellois de cette façon.

En ce qui concerne le scénario, d'aucuns reprochent au réalisateur d'avoir mélangé plusieurs albums et d'avoir pris certaines libertés avec l'histoire originale. Il ne faut pas oublier que les précédentes adaptations de Tintin au cinéma comme "Le Mystère de la Toison d'or" et "Les Oranges bleues" étaient des scénarios originaux et non signés par Hergé. Alors, il n'est nullement choquant qu'un réalisateur aussi renommé que Spielberg mélange 2 ou 3 albums ou encore crée un nouveau méchant.

Là où le bât blesse, par contre, c'est le rythme effréné de ce film. Le spectateur n'a pas le temps de prendre sa respiration, de profiter des superbes décors, de connaitre tel ou tel personnage. Tout va trop vite. Trop d'actions, de bagarres, de poursuites. Où se situe la psychologie des personnages? Les gags, nombreux et parfois inutiles, sont rapidement oubliés pour faire place à une nouvelle action. On s'essouffle et on ne suit plus... et après une heure, on se lasse. Quand on lit une BD, on regarde le dessin, on l'apprécie et on adapte la lecture à son propre rythme. Et sur ce point Spielberg n'a pas réussi à faire le lien entre la BD (d'Hergé) et le cinéma. On a envie de donner un conseil à Jackson, futur réalisateur du second volet : "Please, cool! Relax!"

L'Amérique qui découvrira Tintin dans quelques semaines, accueillera probablement ce film comme un bon divertissement mais, à notre avis, adoptera difficilement notre reporter et notre capitaine. La partie n'est pas gagnée de l'autre côté de l'Atlantique...

22/10/2011

Tintin : World Premiere in Brussels

Ce samedi 22 octobre 2011, Bruxelles a accueilli la première mondiale du film "Les Aventures de Tintin : Le Secret de La Licorne" de Steven Spielberg. A l'occasion de cette première mondiale qui s'est déroulée dans l'UGC de Brouckère, la Région de Bruxelles-Capitale et la Ville de Bruxelles ont organisé un événement célébrant l'accueil de cette première mondiale sur la Place de Brouckère.

IMG_4657.JPG

IMG_4702.JPG

Une grande parade de véhicules anciens issus des albums de Tintin dessinés par Hergé ont défilé dans les rues de Bruxelles. Les véhicules ont ensuite été exposés sur la Place de Brouckère entre 12h et 15h.

IMG_4763.JPG

IMG_4667.JPG

IMG_4768.JPG

IMG_4822.JPG

IMG_4821.JPG

Un spectacle d'acrobatie aérienne réalisé par la Compagnie "Les Passagers" a eu lieu sur la fresque Tintin de 300m2 installée devant la façade de l'immeuble Continental. Cette compagnie française de renommée internationale spécialisée dans la danse suspendue le long de façades a proposé une mise en scène originale évoquant les voyages aux quatre coins de la planète réalisés par notre reporter national.

IMG_4693.JPG

IMG_4716.JPG

Les célébrités, dont Steven Spielberg, Jamie Bell, Gad Elmaleh, Fanny Rodwell, la veuve d'Hergé, sont arrivées vers 13h00. Le public a pu suivre le défilé des stars sur le tapis rouge installé devant le Cinéma UGC de Brouckère. Des écrans vidéos géants étaient installés sur la place pour retransmettre le passage des célébrités.

IMG_4899.JPG

IMG_4903.JPG

IMG_4745.JPG

IMG_4803.JPG

IMG_4761.JPG

(Photos : droits réservés)

20:30 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

20/10/2011

"LULU" de Lou Reed et de Metallica

MetallicaLouReed-500x250.jpg

http://www.loureedmetallica.com/listen-to-lulu.php

Nous avons écouté l'album, excepté les deux derniers titres. Nous apprécions beaucoup Lou Reed. Nous l'avons vu plusieurs fois en concert, notamment au Bozar à Bruxelles pour le fameux "Berlin". De même à Ostende au casino pour la tournée qui a suivi la sortie de l'excellent album "Ecstasy".

Metallica, par contre, nous ne connaissons pas. Bien sûr, nous avons déjà entendu quelques titres du Black Album. Cela s'arrête là.

Que penser de "Lulu"? D'abord, il est certain que les fans de l'un ou des autres vont détester avant même d'avoir écouté l'album. Déjà, un a priori au départ. Ensuite, il y aura les curieux qui pensent que le mariage pourrait fonctionner. Alors, avant de donner notre avis, nous voudrions connaitre le vôtre. N'hésitez pas à faire vos commentaires.
 

23:29 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lou reed, rock, musique

09/10/2011

Le Clown Thiéfaine a fait son numéro au Cirque Royal

"Pour ce tour 2011-2012, j'ai décidé, parmi les 200 chansons, de ne pas prendre celles qui parlent d'alcool, de drogue, de sexe et de mort. Le problème, c'est qu'il ne reste que 12 minutes... 13 avec le solo de guitare. Alors, je fais comme avant!"

C'est avec une heure de retard (pour cause de problèmes techniques) que Hubert-Félix Thiéfaine a commencé, ce samedi, son concert au Cirque Royal de Bruxelles. Accompagné de 4 musiciens (guitare, basse, batterie, claviers), le chanteur nous a offert un show de 2h15 mélangeant les titres de son nouvel album (qui rendent mieux - nous semble-t-il - en live que sur CD) et les compositions plus anciennes, versions généralement plus rock et sans fioritures.

Liste incomplète et désordonnée (ce serait sympa de la compléter):

Annihilation; Soleil Cherche Futur; Lorelei; Infinitives Voiles; Fièvre résurrectionnelle; Le Chant du Fou; les excellentes Confessions d'un Never Been; Les Dingues et les Paumés; le formidable Petit matin 4.10 heure d'été; L'Etranger dans la Glace; Mathématiques Souterraines; Amanite Phalloïde Queen; la version "ZZ topienne" de Solexine et Ganja; 113eme cigarette; Narcisse 81; Garbo XW Machine; Vamp Orchidoclaste; La Ruelle des Morts; Autorisation de délirer; Alligator 427; rappels :Les Ombres du Soir; La Fille du Coupeur de Joints; Lobotomie Sporting Club.

Malgré un son exécrable (le mot est encore faible), HFT, détendu, souriant et pas trop bavard pour une fois, a su mettre l'ambiance qui est montée d'un cran à chaque nouveau titre pour son public fidèle et conquis d'avance. On a senti, cependant, HFT un peu sur la réserve comme si les concerts qui précèdent Bercy prévu le 22 octobre, étaient le tour de chauffe.

(Nous ne sommes pas les auteurs de cette vidéo)

12:10 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (4)

06/10/2011

Quand l'art envahit les rues de Namur (2ème partie)

namur, art, culture

namur, art, culture

Eclipse de Fabrice Samyn.

namur, art, culture

namur, art, culture

Dentelles sur l'étang du Parc Louise-Marie. Oeuvre d'Isabelle Copet.

namur,art,culture

Round Rock Donuts de Xavier Mary.

19:03 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : namur, art, culture

03/10/2011

Quand l'art envahit les rues de Namur (1ère partie)

IMG_4515.JPG

Jusqu'au 6 novembre, 9 artistes exposent leur oeuvre contemporaine dans les rues de Namur.

IMG_4534.JPG

Rocket, la fusée high-tech en inox poli de Frédéric Platéus.

IMG_4518.JPG

IMG_4516.JPG

Le Zèbre Bayard et les 4 fils humains de Charley Case et de David Demazy.

IMG_4527.JPG

IMG_4523.JPG

Overflow, la dame au cochon de Léopoldine Roux, hommage appuyé au génie de Félicien Rops.

IMG_4531.JPG

Les coqs d'Emilio Lopez-Menchero. Vous ne les verrez pas mais vous les entendrez à l'ombre du beffroi.

IMG_4540.JPG

IMG_4542.JPG

La serre No more heroes de Johan Muyle.

19:42 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

27/09/2011

Pierre Etaix à Namur

Le mardi 4 octobre 2011, Pierre Etaix sera présent à la Maison de la Culture à Namur à 20h00 pour la présentation de deux de ses oeuvres : "Heureux Anniversaire" et "Le Soupirant".

Dans le cadre de la 26ème édition du FIFF, le festival namurois a tenu à rendre hommage à un grand cinéaste français : Pierre Etaix. Originaire de Roanne où il voit le jour en 1928, Pierre Etaix montre tout jeune des aptitudes pour le dessin et entretient une fascination pour l’univers du cirque et du music-hall. Graphiste de formation, initié à l’art du vitrail par le maître Théodore-Gérard Hanssen, il apprend en auto-didacte la magie, le saxophone, la trompette, le concertina et la mandoline. À 17 ans, il intègre une troupe de théâtre amateur et se produit dans des revues locales. Il y monte notamment des numéros musicaux, mais aussi de pantomime, d’illusion, de caricature express, ainsi que des entrées de clowns. Parallèlement, il vit de son travail d’illustrateur pour les éditions Hachette, à Paris. En 1954, il rencontre Jacques Tati pour qui il travaille comme dessinateur et gagman à la préparation de son film « Mon oncle », puis comme assistant réalisateur sur le tournage.

pierre_etaix02.jpg

(Photo de Matthieu Dupont)

Son apprentissage de la construction comique proprement cinématographique le conduit à la réalisation de son 1er court métrage « Rupture » (1961), qu’il co-signe avec Jean-Claude Carrière. Au lendemain du tournage du film, Pierre Étaix présente à son producteur l'idée de son 2ème court métrage « Heureux anniversaire » qui obtient, entre autres, l'Oscar du Meilleur Court métrage en 1963. La réussite de son 1er long métrage « Le Soupirant » (1963) l’inscrit définitivement dans le prolongement des grands maîtres du slapstick (cinéma comique au temps du muet) qu’il admire tant. Le film obtiendra d’ailleurs le prix Louis Delluc. En 1964, il rend hommage au monde du cirque, en tournant « Yoyo », à nouveau écrit et réalisé avec Jean-Claude Carrière, programmé cette année dans le cadre des séances FIFF Campus. Ses films suivants se feront plus satiriques. Dans « Tant qu’on a la santé » (1965), « Le Grand Amour » (1968), puis « Pays de cocagne » (1969), il croque un portrait sans complaisance de ses contemporains. La profession et la critique ne le lui pardonneront pas. A partir de ce moment, Pierre Étaix se consacre alors de plus en plus au cirque. C’est ainsi qu’il part en tournée avec Pinder et fonde, en 1973, l’École nationale de cirque avec son épouse Annie Fratellini.

Il faut attendre 1985 pour qu’il fasse une nouvelle incursion dans le monde de l’image. Il signe sa première pièce de théâtre « L'Âge de monsieur est avancé », hommage à Sacha Guitry et à l'art du théâtre. L'année suivante, c’est Georges Méliès qu’il salue en réalisant le court métrage en images de synthèse « Rêve d’artiste ou le cauchemar de Méliès » ainsi que le feuilleton « Rapt » de la série « Souris noire » qui obtient le FIPA d'argent. En 1989, il se voit confier la réalisation du premier film de fiction en format omnimax, « J'écris dans l'espace ». Ce dernier opus signe malheureusement la fin de la carrière cinématographique de Pierre Étaix : il est en effet dans l’impossibilité de faire aboutir les projets de deux moyens métrages co-écrits avec Jean-Claude Carrière. Malgré cela, il ne cesse de travailler. En janvier 2010, il remonte sur les planches et fait réapparaitre, après quarante années d’absence, le personnage de Yoyo avec son nouveau spectacle de music-hall « Miousik Papillon ». Pendant vingt ans, cinéphiles, amateurs de comédie mélancolique et passionnés de poésie visuelle ont été privés de l’oeuvre précieuse de Pierre Étaix. Désormais à nouveau en pleine possession de ses droits d’auteur, Pierre Etaix peut présenter à une toute nouvelle génération son univers et ses films. L'intégrale Cinéma Pierre Étaix a été restaurée par Studio 37, la Fondation Technicolor pour le Patrimoine du Cinéma et la Fondation Groupama Gan pour le Cinéma.

Assurément, une rencontre unique à ne pas manquer!

22:08 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cinéma, pierre etaix

20/09/2011

Le château-ferme de Lignières

ligniere.jpg

Carte postale représentant le château-ferme de Lignières (Marche-en-Famenne). Edit. Huberty Gustin, agent de la Sté Lister. Oblitérée le 14 juillet 1911 à Marche.

Grosse ferme en ordre dispersé des XVIIIème et XIXème siècles où se détache la masse du logis qui englobe les restes d’un donjon médiéval (XIIIème ou XIVème) anciennement cerné de fossés, relevant de la cour féodal de Laroche à partir du XVIème siècle.

Propriété des Schmitz qui bâtirent le château vers 1640 (source Tandel); des de Nonancourt, famille de l’ancienne noblesse de Lorraine; de la famille d’Everlange, anoblie en 1523 par lettres-patentes de Charles-Quint; des Monin, seigneurs de Rendeux. Autres propriétaires : les Montplainchamps, Auxbrebis et Raes.

13/09/2011

Dans les coulisses avec Burger


EMBEDDED with Rodolphe BURGER par CHICKENSCHICOTS

http://blogs.rue89.com/rhythmnbulles/2011/10/26/rodolphe-...

24/08/2011

Le retour de Leonard Cohen en 2012

C'est confirmé. Leonard Cohen a terminé son nouvel album studio.


Le titre sera «Old Ideas». Toutes les chansons sont neuves sauf "Darkness", seule chanson reprise lors de sa dernière tournée de concerts.

leonard cohen,musique

L'album sortira au printemps 2012, mais la date exacte n'a pas encore été fixée.


Il n'y a pas de décision prise actuellement pour une nouvelle tournée.

http://1heckofaguy.com/2011/08/23/old-ideas-the-new-leona...

 

00:37 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : leonard cohen, musique

15/07/2011

Attitude brutale de Google

Attitude brutale de Google

François le Hodey, CEO du groupe de presse IPM (La Libre Belgique & La Dernière Heure Les Sports) réagit à l'attitude brutale de Google. "Le géant américain de Californie a décidément des difficultés pour établir des rapports équilibrés avec la presse et respectueux des décisions de justice", précise-t-il.

Cela n'arrange pas nos affaires :

Les quotidiens francophones s’estiment également victimes d’une discrimination. Ils risquent en effet de perdre une partie non négligeable du trafic vers leurs sites tandis que la décision de Google favorisera des sites d’actualité concurrents comme 7 sur 7 (Persgroep) ou ceux de la RTBF et de RTL.

20:07 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : presse

11/07/2011

Musiques en stock au festival de Cluses

 Concert complet enregistré ce 7 juillet 2011 au festival de Cluses.

http://www.musiques-en-stock.com/index.php?id=370


RODOLPHE BURGER LIVE À MUSIQUES EN STOCK par CHICKENSCHICOTS


RODOLPHE BURGER LIVE À MUSIQUES EN STOCK par CHICKENSCHICOTS

Et en bonus, l'excellentissime CUPID!!!


Rodolphe Burger - "Cupid" Live at Radio Lucien par TeleLucien

Bonus : concert radiophonique à télécharger : http://dl.free.fr/getfile.pl?file=/95cqgf59

Le concert dessiné de Rodolphe Burger, Dupuy et Berberian du 14 octobre au 104 à Paris comme si vous y étiez

21:56 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : rodolphe burger