Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/10/2009

Cutry - Rue du Paquis

Carte postale éditée par Monnot (n° 983-8-37) et envoyée en 1943, représentant la rue du Paquis à Cutry (Meurthe-et-Moselle).

Numériser0003.jpg
Numériser0004.jpg

25/07/2009

Arbre de la justice

Carte postale représentant le clocher fortifié et l'arbre de la justice à Baslieux (Meurthe-et-Moselle, 54). Editeur J. Le Marigny - La Seyne (Var). Pas d'oblitération.

Numériser0001.jpg

11/07/2009

Laroche sous Lexy

Rare carte postale de La Chiers à Laroche sous Lexy près de Longwy (54 Meurthe et Moselle) datée du 10 novembre 1907. Série B N° 113, Edition artistique, V. Kremer, Longwy-Haut. Plaques Guilleminot.

Numériser0001.jpg

13/06/2009

13, Place des Vosges

Si vous passez Place des Vosges à Paris, vous rencontrerez certainement sous les arcades au n° 13 Dominique Bart. Artiste-peintre, il vous montrera ses aquarelles et ses huiles représentant cette superbe place.

Numériser0001.jpg
Prenez le temps aussi de l'écouter. Il vous racontera l'histoire de cette place, il vous indiquera les appartements occupés par des  personnalités et il vous décrira les scènes des derniers films tournés dans le parc. Une rencontre chaleureuse et toute simple...

08:34 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : peinture, artiste, paris, france

12/06/2009

Trop drôle, l'ami Jacques!

20:08 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : france, drague, gaulé

30/05/2009

Ugny - Grande route de Cons-la-Grandville

Superbe carte postale animée vers 1920, représentant la Grande route de Cons-la-Grandville à Ugny (Meurthe-et-Moselle, 54). Editeur Rongveaux - Union Phototypique Parisienne - Asnières-s-Seine.

Numériser0003.jpg

25/04/2009

Baslieux et ses monuments

Carte postale éditée par G. Péjouan - Longwy-Bas - Inauguration du Monument devant l'église de Baslieux (Meurthe-et-Moselle) le 24 septembre 1933. Discours du maire M. Amédée R.

Numériser0007.jpg
M. Amédée R. , radical bon teint, fut aussi conseiller d'arrondissement pendant 30 ans (de 1907 à 1937) et fut longtemps président de cette assemblée bien qu'il n'avait qu'une influence limitée. Entrepreneur de travaux publics à Baslieux, c'était un brave homme aimé et respecté.

14/01/2009

La grande histoire de Longwy

La grande histoire de Longwy - Histoire et légendes du grand Longwy, capitale du Pays-Haut d'Olivier Cortesi vient de paraître aux éditions Coeur d'Occident Editions (Collection Renaissance de la Nation Lorraine) avec le soutien de la Librairie Vauban.longwy.jpg

En 450 pages et à travers 750 photos et documents, l'auteur nous retrace l'histoire de cette ville de Lorraine deux fois millénaire. Cet imposant ouvrage réalisé en tirage limité (1200 exemplaires) est divisé en une dizaine de chapitres, des origines au vieux château, des remparts de Vauban à la guerre de 1870, des émaux aux grèves de 1979-1984 et en terminant bien sûr par Longwy au patrimoine mondial de l'Unesco.

Bref, une bonne synthèse de vulgarisation attrayante. Néanmoins, une relecture plus approfondie concernant l'orthographe aurait été nécessaire.

11/09/2008

Je crois que ça va mieux avec l'Allemagne

Carte postale : Environs de Longwy - Réhon - L'Eglise - Editeur Picard Frères, bazar - Longwy-Bas.

6bb28dcaf2b7c5a2a83e2264343a4f1a.jpg
Carte rédigée le samedi 8 juillet 1911, au soir, par un soldat en garnison à Longwy-Haut.
Il termine son texte par cette phrase : "Je crois que ça va mieux avec l'Allemagne".
Et pourtant, trois ans plus tard, la ville de Longwy, défendue par 3500 hommes de toutes armes, est bombardée par les troupes allemandes du 21 au 26 août 1914, date de la capitulation de la place.

08/07/2008

Longwy au patrimoine de l'Unesco

Par Guillaume LAVALLEE AFP - Lundi 7 juillet, 21h08

QUEBEC (AFP) - Plusieurs fortifications de l'architecte militaire français Vauban, érigées dans divers départements en France, sont entrées lundi dans la prestigieuse liste de l'Unesco des sites ayant "une valeur exceptionnelle universelle".

"C'est la reconnaissance du génie universel de Vauban parce qu'au-delà de Vauban le bâtisseur, l'homme qui a inspiré des fortifications dans le monde entier, c'est aussi Vauban, le penseur, le philosophe, le précurseur du siècle des Lumières", a déclaré à l'AFP, Jean-Louis Fousseret, maire socialiste de Besançon et président de l'association Réseau des sites majeurs de Vauban.
ce7503dfbe1ae5c28269825e19eb4ebe.jpg

"C'est la reconnaissance d'un travail de plus de quatre années que nous avons mené tous ensemble, l'ensemble des maires du réseau, qui est fait de petites villes... C'est un réseau qui représente bien la France", a-t-il souligné.

Le réseau français avait proposé à l'Unesco d'ajouter un ensemble de 14 "fortifications" à sa liste du patrimoine mondial, mais deux des oeuvres présentées n'ont pas été retenues: le château de Bazoches (Nièvre) et le fort transformé en citadelle du Palais à Belle-île-en-mer (Morbihan).

"L'un a été retiré par défaut d'authenticité, il y avait eu trop de transformation ce n'était plus vraiment l'oeuvre de Vauban et l'autre parce qu'il ne répondait plus à la nouvelle appellation (de forteresse, ndlr)", a précisé à l'AFP Jean Guéguinou, ancien ambassadeur français à l'Unesco.

Les réunions du comité du Patrimoine mondial de l'Unesco se tiennent à huis clos. Des responsables avaient indiqué que la candidature des sites de Vauban avait été acceptée, mais la délégation française présente à Québec a par la suite précisé que 12 sites, dans 13 communes, avaient été retenus.

Le réseau des 12 sites comprend la citadelle pentagonale d'Arras (Pas-de-Calais), la citadelle, l'enceinte urbaine et le fort Griffon de Besançon (Doubs), les forts de Blaye/Cussac-Fort-Médoc (Gironde), l'enceinte urbaine, les forts et le pont d'Asfeld à Briançon (Hautes-Alpes), la Tour dorée de Camaret-sur-mer (Finistère), la ville neuve de Longwy (Meurthe-et-Moselle), le fort de Mont-Dauphin (Hautes-Alpes), la citadelle de Mont-Louis (Pyrénées-Orientales), la place forte de Neuf-Brisach (Haut-Rhin), la citadelle de Saint-Martin-de-Ré (Charente-Maritime), les tours côtières de Tatihou/Saint-Vaast-la-Hougue (Manche), l'enceinte et les forts de Villefranche-de-Conflent (Pyrénées-Orientales).

15436f1d512f13d6acb52dc7a1db734e.jpg

Le comité du Patrimoine mondial de l'Unesco a par ailleurs souligné le "caractère international" de l'oeuvre de Vauban lors des discussions, a indiqué M. Fousseret à l'issue des discussions. Plusieurs fortifications inspirées de Vauban ont été construites en Afrique, en Asie, en Amérique du Nord, et en Europe.

"Madagascar et le Maroc ont par exemple souhaité que notre réseau s'ouvre sur la France encore mais aussi à l'extérieur pour faire en sorte que, peut-être, sur les cinq continents dans les années à venir on puisse agglomérer un autre ensemble de fortifications non pas construites par Vauban mais inspirées par Vauban", a souligné M. Fousseret

Il s'agit du 32e site français inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco. Deux grands critères entrent en cause dans l'évaluation des dossiers, la "valeur universelle exceptionnelle" d'un site et le plan de protection présenté.

05/07/2008

Monsieur l'abbé s'est enfermé dans son presbytère

Au hasard de nos recherches dans les foires aux collections, nous avons trouvé un acte notarié très intéressant, daté du 4 juillet 1763 et rédigé par Antoine MARTINOT, notaire au Marquisat de Cons-la-Grandville (Meurthe-et-Moselle, 54).

Voici en résumé ce que raconte cet acte :

Le lundi 4 juillet 1763, Nicolas VILLEZ, originaire de St Léger, prêtre de l’archevêché de Trèves, fut pourvu de la vicairie perpétuelle d’Ugny, vacante par le décès, survenu en mars de la même année, de l’abbé François LORETTE. Après avoir été investi du spirituel, il restait à prendre possession du temporel, c’est-à-dire d’entrer dans l’église et dans le presbytère. Mais la chose ne fut pas facile.

En effet, François MATHIEU, alors prêtre de la paroisse probablement par intérim, avait tout simplement fermé l’église et refusé de rendre les clefs au nouvel arrivant. Pour officialiser la prise de possession malgré tout, un geste symbolique fut pratiqué : Nicolas VILLEZ toucha la clinche et fit comme en procession le tour de l’édifice religieux.

Fallait-il encore entrer dans le presbytère : car l’abbé MATHIEU s’y était enfermé, ne laissant entrer personne « chez lui », prétextant qu’il était l’artisan de la reconstruction (pas encore achevée) du presbytère et des dépendances ecclésiastiques.

Finalement, Nicolas VILLEZ, après un procès en instance religieuse, fut légitimé par sa hiérarchie et resta à son ministère à Ugny, jusqu ‘en 1793, année de son arrestation et de sa déportation. Mais ceci est une autre histoire…

Reproduction de la première et de la dernière page (avec les signatures).

1fec54c7e11edd0a1b1ef53807ec60ec.jpg
7224a99c58bc27a2092f00ccc5f6e2e9.jpg

Source : Olivier Cortesi, Ugny, une étape champêtre sur les routes de Lorraine, Cœur d’Occident Editions, Longwy, 2001.

21/06/2008

Nouvelles cités au pays du fer

Au début du XXème siècle, le pays du fer, avec ses entités industrielles comme les Aciéries de Longwy et la Providence de Réhon, fut l'un des plus puissants de France.

Pour accueillir les nouvelles familles venues chercher du travail dans les sidérurgies de la région longovicienne, de nombreuses cités virent le jour comme à Saulnes, à Herserange et à Gorcy.

A Réhon aussi, on construisit de nouveaux quartiers, la population étant passée de 584 habitants en 1891 à 2049 en 1911.

Voici 2 cartes postales présentant les "nouvelles cités" de Réhon avant 1914 et 1940, et le même quartier quelques décennies plus tard.

d07192799e12d6c65005e00d341911a1.jpg
ae59acf8af2e36266818a489f29b5dee.jpg
421d3bc0f5cbd361acc9d998db0a063a.jpg

19/04/2008

Cutry - Rue du Paquit

Nouvelle carte postale de Cutry.

Editée par le "Café Warion" vers 1935, cette carte représente la Rue du Paquit avec vue sur la Rue de la Tuilerie (n° 5), Photographie Scena Piacentini, 9, rue Chanzy - Longwy-Haut.

Avis aux collectionneurs : si vous possédez des cartes postales sur les régions de Hotton, Marche-en-Famenne et Longwy, n'hésitez pas à nous les envoyer sous format "électronique" à cette adresse theolariette@hotmail.com. Les plus belles seront publiées sur ce blog. Nous espérons, ainsi, faire découvrir à nos lecteurs le passé de ces coins de Famenne et de Lorraine de façon originale et pittoresque.

35e5c6761a17d396c4c46db5286705d9.jpg

05/04/2008

L'église de Longwy après le bombardement de 1871

Lors de la guerre de 1870-71, Longwy-Haut fut bombardé par les Prussiens du 19 au 24 janvier 1871. L'une des batteries ennemies avait pour mission de tirer sur le clocher de l'église qui pouvait servir d'observatoire, pourtant déclassé en 1820 en tant que vigie militaire.

L'église fut gravement endommagée par les nombreux projectiles. Presque tout le 3ème étage de la tour et une partie du 2ème s'étaient écroulés. Dans leur chute, les matériaux avaient détruit la tribune et causé la destruction des orgues.

Après le traité de paix signé à Francfort le 10 mai 1871, les premiers travaux de réparation furent envisagés. La Ville fit appel à l'architecte Jacquemin de Metz pour la restauration de la tour. Par économie, elle fut diminuée sensiblement de hauteur, de la valeur approximative d'un étage.

Les travaux commencèrent vers le mois d'août 1871 et continuèrent pendant le reste de l'année et le courant de 1872.

C'est ce que représente la carte postale, éditée par V. Krémer avant 1902 et intitulée Longwy. La reconstruction de l'église après le bombardement de 1870-1871.

ade19696f654ed794e4e10289a5796b7.jpg
44820b9ba8405bbde43c9aab106824d3.jpg
Carte postale représentant l'église avant 1871, haute de trois "étages".
Source : Raymond Pagny, L'église Saint Dagobert de Longwy-Haut de 1871 à 1914 dans Le Pays-Haut, 1967, n° 4.

05/01/2008

Cutry - Rue de Solmon

Carte postale de Cutry, éditée par le "Café Warion" vers 1935 représentant la rue Solmon n° 10 - Photographie Scena Piacentini, rue Chanzy à Longwy-Haut.

L'édition "Warion" qui comporte une quinzaine de cartes est la dernière série de cartes postales sur Cutry.

En effet, après la guerre et vers les années 60, seront éditées uniquement plusieurs cartes représentant des vues aériennes.

ae48ce313a82b13b71021946ab2ea22f.jpg