Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/11/2011

Simenon au Musée des lettres et manuscrits de Bruxelles


Le Musée des lettres et manuscrits de Bruxelles, situé dans les Galeries Royales Saint-Hubert, a ouvert ses portes au public le 23 septembre 2011 avec une exposition temporaire consacrée à Georges Simenon. http://www.mlmb.be/v2.0/?page=exposition-a-laffi

IMG_4852.JPG

A travers 160 documents classés en 8 parties, l'exposition (située au rez-de-chaussée) propose jusqu'au 24 février 2012, une vision chronologique de la vie et de l'oeuvre de l'écrivain belge : "Une jeunesse liégeoise et le départ pour Paris", "Simenon et Liège", "Simenon et Tigy Renchon", "Simenon et Maigret", "Simenon et l'après-guerre", "Simenon et l'écriture", "Simenon, l'Amérique et Denyse Ouimet" et "Simenon et le retour en Europe".

IMG_4875.JPG

Trois axes permettent de découvrir le personnage et l'écrivain. Le premier repose sur la collection des lettres et manuscrits du père de Maigret. Le visiteur peut ainsi voir, entre autre, l'enveloppe jaune provenant du tapuscrit de "Maigret s'amuse" signé en 1956, le tapuscrit original de "Maigret en meublé" signé en 1951 ou encore le calendrier de travail de "Maigret s'amuse", daté du 13 septembre 1956. Le second axe est basé sur les photographies. On découvre ainsi Simenon aux côtés de Jean Gabin, Joséphine Baker, Jean Cocteau, Marcel Pagnol ou Michel Simon. Le dernier axe présente des manuscrits des contemporains de Simenon. L'expo insiste sur les liens et les influences pouvant l'unir à Mauriac, Colette, Kessel, Camus et surtout à André Gide.

IMG_4850.JPG

Le premier étage est consacré, quant à lui, aux collections permanentes. Une attention particulière a été portée aux grands hommes belges : James Ensor, Magritte, Hugo Claus, Hergé... L'histoire de Belgique est aussi mise à l'honneur avec des lettres de Philippe II, Léopold Ier, la reine Elisabeth. Enfin, des manuscrits de grands compositeurs de l'histoire de la musique du XVIIIème au XXème sont rassemblés dans un espace qui leur est dédié : Mozart, Beethoven, Chopin, Piaf, Brel...

IMG_4876.JPG

03/07/2011

Simenon, toujours à l'honneur

Le Musée "le Grand Curtius", situé à Liège, accueille jusqu'au 12 septembre 2011 une exposition intitulée "Simenon un enfant de choeur témoigne" et consacrée aux églises liégeoises présentes dans l'oeuvre de l'écrivain. Ces souvenirs, qui ont marqué son enfance, ont laissé une trace indélébile dans la mémoire de l'artiste. Ses romans sont ainsi peuplés des témoins de ses plus jeunes années.
Au travers de cette exposition, de nombreux passages et extraits des plus célèbres romans de Simenon (Le pendu de Saint-Pholien, Le témoignage de l'enfant de chœur...) sont éclairés d'une quarantaine d'œuvres d'art majeures provenant des collections communales liégeoises et des lieux de culte qui y sont évoqués.

simenon.jpg

Aux Sables d'Olonne, dans le prolongement du festival Simenon qui a connu sa 13ème édition, l'Historial de la Vendée organisera du 1er octobre 2011 au 26 février 2012 une exposition "Simenon de la Vendée aux quatre coins du monde".

Le président du Musée des lettres et manuscrits de Paris, inauguré en 2004 et installé depuis 2010 boulevard Saint Germain, vient d'annoncer la naissance, en septembre prochain, d'un nouveau Musée des lettres et manuscrits à Bruxelles qui se situera dans les Galeries royales Saint-Hubert.

Riche, dès l'ouverture, de 80 000 pièces, le jeune musée exposera en septembre un millier de lettres, manuscrits, autographes, dessins d'artistes et d'écrivains belges et européens. Un espace consacré aux arts croisera les lettres illustrées de Magritte, des aquarelles de Raoul Dufy, des dessins de Michel Butor, des écrits d'Alfred Stevens et de James Ensor. Tandis que l'espace littéraire rendra hommage aux figures de l'exil que sont Fenelon, Rousseau, Hugo, Baudelaire, mais aussi à Varhaen, Maeterlinck, Hergé, Dickens, Verlaine ou encore à Hugo Claus. Les lettres de personnages historiques - Charles Quint, Franklin Delano Roosvelt, Charles de Gaulle - de scientifiques comme Marie Curie et Sigmund Freud ou encore de musiciens comme Amadeus Mozart et Giacomo Puccini, retiendront également l'attention des visiteurs.

Pour son inauguration, le jeune Musée de Bruxelles annonce d'ores et déjà une exposition-événement autour des correspondances et des manuscrits inédits du grand écrivain belge George Simenon, vingt-deux ans après sa mort.

12/05/2011

Commissaire Maigret ou Monsieur Hulot?

La police de Namur, à l’occasion des portes ouvertes du commissariat d’Hastedon ce samedi 14 mai, a eu la géniale idée de faire poser une jeune et charmante policière devant le tag d’un étrange personnage à la pipe.

Ce tag, œuvre de la « Choze » qui devrait à notre avis demander des droits d’auteur au risque de se faire verbaliser par ces mêmes flics, représente Monsieur Hulot créé par Tati. Il est vrai que la ressemblance avec le commissaire Maigret, héros de papier inventé par Georges Simenon, est frappante.

Pour votre information, ce dessin se trouve toujours à l’entrée du parc de l’Etoile, côté rue du Lombard à Namur. Pour combien de temps encore, puisque la police l’a « débusqué » ?

Vous l’aurez compris, nous apprécions beaucoup ce tag. Il a sa place dans le centre-ville et ne gêne personne. Alors longue vie à Monsieur Hulot (ou au commissaire Maigret…) !

IMG_3355.JPG

07/03/2011

Sur les traces de Simenon

La parution du 19e numéro de la revue Traces, éditée par le Centre d’études Simenon de l’Université de Liège vient de paraitre.

Ce numéro est consacré aux actes de la 4e Journée d’études Georges Simenon, qui s’est tenue à Amiens le 8 octobre 2010 et qui avait pour thème : « La postérité littéraire de Georges Simenon ». Jean-Louis Dumortier, Philippe Blondeau, Paul Mercier, Michel Lemoine, Jacqueline Guittard et Bernard Alavoine ont participé à ce dossier, que complète un article varia de Pol Libion. En voici la table des matières :

 
p. 7 : Jean-Louis Dumortier, « Éditorial »
p. 9 : Jean-Louis Dumortier, « De Maigret à Brunet(ti). Petit aperçu d’une descendance secrète »
p. 25 : Philippe Blondeau, « Héritier de Simenon : Nicolas Freeling »
p. 39 : Paul Mercier, « Le commissaire Adamsberg dans les pas de Maigret »
p. 61 : Michel Lemoine, « Un roman sous influence : Prélude d’octobre de Denis Lacasse »
p. 79 : Jacqueline Guittard, « Un fantôme de Maigret : l’inspecteur Derrick »
p. 91 : Bernard Alavoine ; « Loustal, Warnauts et Raives : la B.D. inspirée de Simenon »
p. 103 : Pol Libion, « Simenon snobé, copié et admiré par Henry Bordeaux »
 
traces01.gif

16:45 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : georges simenon

01/03/2011

Avez-vous déjà croisé Maigret?

Lancé par le Livre de Poche, le concours de photographie "Maigret, vous l'avez forcément croisé quelque part" est enfin ouvert au vote des internautes depuis ce 1er mars.

Ceux-ci pourront jusqu'au 15 mars choisir parmi les 25 photos sélectionnées celle qui reflète le mieux à leurs yeux l'atmosphère de Simenon et de son personnage fétiche qui est le commissaire Maigret.

http://croiser-maigret.com/index-vote.php

11/02/2011

Les essentiels de Simenon

À l'occasion de la parution du livre "Les Essentiels de Georges Simenon", John Simenon revient sur son enfance et sur l'œuvre de son père.

http://www.omnibus.tm.fr/voir_videos.php?id=26

Les Essentiels de Georges Simenon
Le Bourgmestre de Furnes (1939), La Vérité sur Bébé Donge (1942), Lettre à mon juge (1947), La neige était sale (1948), Le Fond de la bouteille (1949), Tante Jeanne (1951), La Mort de Belle (1952), Le Petit Homme d'Arkhangelsk (1956), La Chambre bleue (1964), La Disparition d'Odile (1971), Les Innocents (1972).

john%20simenon.jpg
L'oeuvre de Georges Simenon est si abondante qu'on ne sait comment y entrer. Présenter les « essentiels », parmi les presque deux cents romans signés Simenon, permet de parcourir au fil du temps la palette d'un immense écrivain. Ce choix de onze romans, fait par son fils John, qui s'attache à diffuser l'oeuvre de son père dans le monde, est d'autant plus pertinent qu'il n'est pas celui d'un spécialiste, mais d'un fervent admirateur de l'oeuvre.

C'est par des romans durs, comme les appelait Georges Simenon, qu'on parcourt trente ans de création d'un des plus grands écrivains de langue française.

Choisis et présentés par John Simenon