Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/10/2011

"LULU" de Lou Reed et de Metallica

MetallicaLouReed-500x250.jpg

http://www.loureedmetallica.com/listen-to-lulu.php

Nous avons écouté l'album, excepté les deux derniers titres. Nous apprécions beaucoup Lou Reed. Nous l'avons vu plusieurs fois en concert, notamment au Bozar à Bruxelles pour le fameux "Berlin". De même à Ostende au casino pour la tournée qui a suivi la sortie de l'excellent album "Ecstasy".

Metallica, par contre, nous ne connaissons pas. Bien sûr, nous avons déjà entendu quelques titres du Black Album. Cela s'arrête là.

Que penser de "Lulu"? D'abord, il est certain que les fans de l'un ou des autres vont détester avant même d'avoir écouté l'album. Déjà, un a priori au départ. Ensuite, il y aura les curieux qui pensent que le mariage pourrait fonctionner. Alors, avant de donner notre avis, nous voudrions connaitre le vôtre. N'hésitez pas à faire vos commentaires.
 

23:29 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lou reed, rock, musique

19/05/2009

Lou Reed à Anvers

01_PORTRAITS_Laurie_Anderson.jpgLe festival Jazz Middelheim à Anvers qui aura lieu du 13 au 16 août 2009 accueillera Lou Reed.

Seront aussi présents sa femme Laurie Anderson, Toots Thielemans et John Zorn.

La radio Klara diffusera les concerts.

18:11 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, rock, lou reed, jazz

11/04/2009

Tribute to Syd Barrett

Magnifique hommage que l'album Like Black Holes in the Sky rend au génial Syd Barrett. On peut détester la musique de Pink Floyd (post-Barrett), mais on ne peut rester indifférent à celle de l'énigmatique Syd.

syd_tribute.jpg

Ce Tribute édité par Dwell Records - en général, nous ne sommes pas très fan de ce genre d'album - rassemble 13 groupes qui reprennent à leur façon les morceaux les plus marquants du fondateur du Floyd.

En ouverture, l'inédit Vegetable Man, aussi déjanté que l'original et interprêté par Kosmos. Ensuite, s'enchaînent notamment les excellentes reprises d' Interstellar Overdrive par Kylesa, Arnold Layne par Intronaut, Flaming par Pentragram, Lucifer Sam par Yakuza, Long Gone par Unearthly Trance, Astronomy Domine par Dredg ou encore See Emily Play par Zodiak.

Cet album d'une intensité superbe est une grande réussite - cet avis n'est pas partagé par tout le monde - qui fera découvrir aux plus jeunes , nous l'espérons, un artiste qui a marqué son époque. Les originaux qui ont plus de 40 ans sont toujours d'une incomparable modernité.

09:46 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, rock

28/03/2009

Thiéfaine : 30 ans de carrière

Séquelles, le best-of célébrant les 30 ans de carrière d’Hubert-Félix Thiéfaine, est disponible depuis le 23 mars en éditions standard et collector 3 CD incluant l’inédit Annihilation.

Liste des titres figurant sur l’édition standard de Séquelles :

01. 113ème cigarette sans dormir
02. La fille du coupeur de joints
03. Alligators 427
04. Mathématiques souterraines
05. Les dingues et les paumés
06. Lorelei sebasto cha
07. Je t’en remets au vent
08. Sweet amanite phalloïde queen
09. Soleil cherche futur
10. Confessions d’un never been
11. Scandale mélancolique
12. Pulque mescal y tequila
13. Des adieux
14. 524 lunes et 7 jours
15. Septembre Rose
16. Stalag-tilt

HubertFelixThiefaine-Sequelles.jpg

Titres de l’édition collector 3CD :

Volume n°1 :
01. 113ème cigarette sans dormir
02. Les dingues et les paumés
03. Lorelei sebasto cha
04. Alligator 427
05. Mathématiques souterraines
06. Soleil cherche futur
07. Je t'en remets au vent
08. Sweet amanite phalloïde queen
09. Septembre rose
10. Stalag-tilt
11. Pulque mescal y tequila
12. Groupie 89 Turbo 6
13. Errer humanum est

Volume n°2 :
01. Confessions d’un never been
02. Joli mai mois de Marie
03. Scandale mélancolique
04. Special ado sms blues
05. Sentiments numériques revisités
06. 542 lunes et 7 jours environ
07. Exercice de simple provocation avec 33 fois le mot coupable
08. Des adieux
09. Demain les kids
10. Fin de partie
11. La terre tremble
12. Distance
13. Méthode de dissection du pigeon à zone-la-ville

Volume n°3 :

01. Annihilation (inédit)
02. Comme un chien dans un cimetière (live)
03. Encore un p’tit café (live)
04. La fille du coupeur de joints (live)
05. Scandale mélancolique (live)
06. Le jeu de la folie (live)
07. Cabaret Ste Lilith (live)
08. Soleil cherche futur (live)

21/03/2009

"Valley Session" de Rodolphe Burger? De vénéneuses variations

Sorti le 19 mars 2009, le nouvel album de Rodolphe Burger, Valley Session, enregistré live au studio Klein Leberau, est un subtil mélange  de reprises et de variations d'anciennes chansons de l'auteur.

Et quelles variations! Rodolphe Burger revisite notamment ses Lady of Guadalupe et Que sera votre vie? en y ajoutant des couches toute en retenue mais non sans tension et violence sourde, avec la complicité du trompettiste Erik Truffaz. D'autres versions aussi superbes viennent s'ajouter comme The Shape on The Ground (la version sur le DVD All the Best from reste pour nous la meilleure avec Rodolphe, seul avec sa guitare au milieu d'un champs, entouré de petits bûchers à la tombée de la nuit) et Missing Shadow Blues tirée de l'excellent album Far from the Pictures et accompagnée par l'harmonica de Philippe Hammel.

Pour ses reprises, Rodolphe Burger a toujours aussi bon goût. D'abord, une version folk de The Days of Pearly Spencer de David Mc Williams, ensuite, la très bonne surprise de l'album, Love will Tear us Apart de Joy Division, avec ici une rythmique rapide et une guitare grinçante façon Lou Reed. En parlant du génial new-yorkais, Pale Blue Eyes du Velvet Underground avait déjà été enregistré sur All the Best from. Enfin, Moonshiner, chanson traditionnelle interprêtée dans les années 60 par Bob Dylan, clôture de manière magistrale ces reprises. On reconnait à la fin de ce morceau quelques notes à la guitare du Sex, drug and rock'n'roll de Ian Dury.

Ce son live - que nous adorons - nous rappelle les concerts des grands soirs comme aux Halles de Schaebeek pour la présentation de Meteor Show avec, à la guitare, Jean-Marie Aerts (ex T.C. Matic) et l'électrique et inoubliable High Tech en introduction; ou encore, au théâtre de Namur, avec Jeanne Balibar et l'interprêtation de l'énigmatique et envoutant Samuel Hall (Josh White dans un roman de Jim Thompson). Justement, à quand un enregistrement de cette chanson par son compositeur, chanson écrite au départ pour Alain Bashung sur Fantaisie Militaire?

En résumé, Valley Session est un album rock jubilatoire.

15/03/2009

Au pays des matins calmes

Ode à la vie, Ode à la poésie, Ode à la parodie...

15:46 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rock

08/03/2009

"Valley Session" de Rodolphe Burger

Le nouvel album de Rodolphe Burger, Valley Session, sera dans les bacs de votre disquaire le lundi 16 mars 2009. burger.jpg

Les titres : Lady Of Guadaloupe; The days Of Pearly Spencer; Que sera votre Vie?; Love Will tear us apart; Passe/Donne; The Shape of the Ground; Missing Shadow Blue; Pale Blue Eyes; C'est dans la Vallée et Marie.

En novembre 2008, une édition  spéciale de No Sport est sortie avec 3 titres inédits : Mademoiselle; The days Of Pearly Spencer et Variation sur Marilou (Oui, oui, c'est bien la voix de Rodolphe Burger).

  Love Will tear us apart, clip réalisé par Gaël.

31/12/2008

Ziquemu 2008 pour cages à miel

Il est temps de dresser la liste de nos albums préférés sortis en 2008.

portishead_third2.jpgCôté français, nous en retiendrons trois : les excellents Bleu Pétrole d' Alain Bashung qui aura donné 5 concerts en Belgique cette année, No Sport de Rodolphe Burger et Manitoba ne répond plus de Manset.

Côté anglo-saxon, nous avons beaucoup aimé The Hungry Saw de Tindersticks, Third de Portishead, Dear Science de TV on the Radio et le Live in Gdanks (CD et DVD) de David Gilmour filmé en août 2006 et, probablement, le dernier enregistrement du claviériste Rick Wright, disparu en septembre 2008.

Nous avons assisté à Bruxelles à trois concerts de très grande qualité. En mai, au Cirque Royal, Tindersticks nous a donné un de leur meilleur concert (nous avons vu le groupe une petite dizaine de fois); en juillet, le cultissime Berlin de Lou Reed fit trembler le Bozar (le film de Schnabel n'est malheureusement pas à la hauteur); et, en octobre, à Forest National, le concert de Leonard Cohen fut tout simplement magistral, inoubliable, éblouissant... Un DVD de la tournée devrait sortir au printemps 2009.

2008, définitivement, une grande année musicale.

08:41 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, rock, concert

09/10/2008

Leaving Beirut

 Leaving Beirut : titre de Roger Waters inédit en CD.

16:40 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, rock

08/10/2008

Dear Science

Excepté des groupes comme Ghinzu (si vous ne connaissez pas ce groupe belge, précipitez-vous chez votre disquaire et demandez le très bon album Blow) et les canadiens d’Arcade Fire (Funeral), la nouvelle scène rock, ces dernières années, ne nous a guère emballée.

Mais, de temps en temps, nous avons des coups de cœur. Ainsi depuis 3 ou 4 ans, nous suivons de près un groupe new-yorkais TV On The Radio dont le dernier album Dear Science vient de sortie (4AD).

fcdf65ca13699baf68006272ca052d03.jpg

Déjà en 2006 sur l’album Return to Cookie Mountain, David Bowie qui voyait en lui un futur grand, s’était invité sur le titre Province.

Dear Science, entre funk et rock, avec des incursions soul, des cuivres, des violons, est un album imprévisible.

Malone, Sytek et Adebimpe qui se sont partagé l’écriture des 11 titres ont su créer un son propre (Halfway Home, Dancing Choose). Plusieurs écoutes répétées n’épuisent pas ce tout cohérent. Ce bijou de maturité et de créativité est un petit chef-d’œuvre.

En concert à Louvain au Depot le 22 novembre 2008.

16:35 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rock, musique

06/10/2008

Mystérieux Manset

Manitoba ne répond plus, titre emprunté à un Jo, Zette et Jocko d’Hergé, est le 19ème album du plus secret des chanteurs français.

ee298404af71c5d89fc6f818287e9397.jpg

Manset (le prénom Gérard, détesté, a été abandonné dès le deuxième disque) ouvre son nouvel opus avec la chanson Comme un Lego, titre écrit en mars dernier pour Bashung (à qui il voue une véritable passion) sur Bleu Petrol. Un chœur qui rappelle Orion embellit cette nouvelle version plus hypnotique que l’originale. Avec sa voix, parfois au bord de la rupture et comme sortie d’une chambre d’écho (la réverbération, une part de son identité), le marginal solitaire donne une toute autre dimension à cette musique ample et généreuse.

Dans un jardin que je sais, chanson sur le calme et la poésie, nous rencontrons une fille au parfum fascinant, avec de longs cheveux sur elle. Et moi je me suis dit mon dieu que je revive/Que je sois cette mûre/Cette simple cerise/Accrochée contre un mur/Et qu’elle me voit/Par sa paume attrapée/Je resterai sans voix/Par sa lèvre touchée/.

Le pays de la liberté, c’est le pays de la colère et des visions plus terribles d’un monde effrayant. Mais c’est où ?/On m’a dit que c’est tout à côté, le pays de quoi, de la liberté/J’ai cherché/Il paraît qu’il me pend au nez, mensonge/.

Fâché avec le Genre humain, titre intimiste et très personnel, l’artiste qui a démissionné de tout, nous entraîne dans Paris, la nuit, en remontant la Seine jusqu‘ au Pont des Arts, en passant par la rue du Havre et la rue Saint-Lazare.

Eden perdu, Ô Amazonie est un ailleurs fantasmé et plein de nostalgie. Ô Amazonie, qu’es-tu devenue/Avec tes grands arbres nus/Au fond de forêts étendues, Amazonie/Comme une page à moitié lue/.

Paroles, musiques, orchestrations, mixages, l’artisan, réfractaire aux conventions du métier, nous a livré un superbe album de 10 chansons plus sereines et moins compliquées qu’auparavant. Musique dépouillée; textes raffinés, presque ésotériques; mélodies enivrantes, répétitives.

Le magazine Rolling Stone de septembre 2008 a dressé un portrait assez juste de Manset : « Chanteur sans visage, écrivain discret, peintre pudique, ermite bourlingueur à la fois misanthrope et humaniste, fuyant show-biz et médias comme la peste bubonique, Manset a développé autour de sa non-présence un véritable mythe ».

Lui qui aimerait remonter à l’Antiquité et qui trouve la scène impudique, un concert unique, pourquoi pas dans un théâtre antique au milieu de jardins… un live à Pompei…

Par ces quelques lignes, nous espérons vous avoir donné l’envie d’écouter cet album ou de découvrir cet artiste culte rigoureux de son œuvre.

16/09/2008

Eclipse...

Astronomy Domine

Echoes

The Great Gig in the Sky

Us and Them

Shine on You Crazy Diamond

Wish You Were Here

Wearing the Inside Out

Pour l’éternité…

 

12:45 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, rock

14/08/2008

Tindersticks au Pukkelpop

Dernier festival de l'été, le Pukkelpop 2008 s'annonce des plus attrayants.

Il se tiendra les 14, 15 et 16 août 2008 près d'Hasselt.

9b4ea7a317024f037d3fa8dff58489c0.jpg

Quelques noms à l'affiche : The Breeders, The Killers, Mercury Rev, Black Mountain, Metallica, Bloc Party, Tricky et Tindersticks.

Le groupe de Stuart Staples se produira le vendredi 15, de 22h50 à 23h50 au Marquee. Si vous passez par là, n'hésitez pas à vous laisser bercer par leurs magnifiques chansons tirées du dernier album The Hungry Saw.

20:02 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, rock, festival

20/07/2008

L'univers aérien de "Planetarium"

Yves Dormoy et Rodolphe Burger  se sont produits sur scène pour interprêter l'album Planetarium sorti en 2004, notamment à Bourges au Bandits-mages Festival et au Tashkent Conservatory.

Le DVD de ces deux concerts est sorti fin de l'année 2007. Passé inaperçu à l'écoute du grand public, l'album pourtant est un petit bijou... "des petites phrases partout et toujours préférées aux longs développements, un jeu amoureux avec les essences chimiquement pures du jazz, du blues, du rock, de l'électronique, de la musique concrète".

af7f0b33bb6f03e931d3244ec83d64e3.jpg
590bcdbd1d7cdd8c31145ea7ed761245.jpg

18/07/2008

"Berlin" de Lou Reed à Bruxelles

Ce mercredi 16 juillet, dans la salle du Palais des Beaux-Arts bondée de... quinquagénaires, Lou Reed - étonnament détendu et souriant - et son super band ont interprêté dans son intégralité l'album Berlin sur une mise en scène de Julian Schnabel, présent d'ailleurs à Bruxelles pour introduire le spectacle.

Cet album-concept, sorti en 1973, raconte l'histoire d'un garçon qui trouve une fille, Caroline, et qui la perd. Histoire de jalousie, de colère qui se passe à Berlin, ville à l'époque coupée en deux (à l'image de notre Belgique actuelle?).

40bef2f954a7f9930ae0a4a7e8421b5a.jpg

Tout au long du concert, exécuté de façon magristrale (ces frissons sur Sad Song...), des petits films tournés par Lola Schnabel, la fille de Julian, sont projetés sur scène pour soutenir la dimension narrative de la musique. Avec dans le rôle de Caroline, la très belle et troublante Emmanuelle Seigner.

En rappel, tout en douceur, le groupe reprend Satellite of Love chanté par le bassiste Fernando Saunders, Walk on the Wild side et le détonnant Keep me Hanging on des Supremes. En deuxième rappel, nous avons eu droit, dans un silence presque religieux, au superbe The Power of the Heart.

Au final, un excellent concert devant un public très enthousiaste, qui peut-être n'a plus (vu la moyenne d'âge) l'habitude d'assister à des concerts de rock...

Pour ceux qui ont raté par deux fois Lou Reed et son Berlin à Bruxelles, pourront se rattraper en visionnant le DVD Berlin réalisé par Julian Schnabel et sorti tout récemment.

6fa398e8a76674fb1dcbdb2e844f175e.jpg

10:35 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : musique, rock, lou reed